Meyrin renvoie son supermarché paysan en commission

GenèveUne majorité du Conseil municipal a estimé que le projet de pavillon, qui doit s'implanter aux Vergers, n’était pas encore abouti.

Le nouvel écoquartier des Vergers, à Meyrin, devra attendre avant d'abriter un grand supermarché participatif paysan.

Le nouvel écoquartier des Vergers, à Meyrin, devra attendre avant d'abriter un grand supermarché participatif paysan. Image: LAURENT GUIRAUD

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Visiblement, le fruit n’était pas mûr. Du moins pour une majorité du Conseil municipal meyrinois. Le 21 mai, à la suite d’un débat virant rapidement à l’affrontement gauche-droite, il a été décidé de renvoyer en commission un projet visant à créer un supermarché participatif paysan dans le quartier des Vergers.

Production locale

De quoi parle-t-on? D’un grand pavillon démontable de 500 m2 géré par la Coopérative du Supermarché participatif paysan (SSP), qui s’installera sur l’esplanade des Récréations, au cœur du nouvel écoquartier. On prévoit d’y vendre des fruits et des légumes, notamment cultivés dans le périmètre même des Vergers, ainsi que des biens de première nécessité. «Ceux-ci doivent être produits localement ou traçables selon des filières éthiquement respectueuses des personnes, des animaux et de l’environnement», précisait le texte soumis au vote.

La question était de savoir si les élus allaient tout de suite accepter d’ouvrir un crédit de 267 000 francs pour que le projet puisse avancer. La réponse est non.

Affrontement gauche-droite

Myriam Girardet (MCG) a ouvert les feux: «Nous avons voté en mars 2017 un crédit de 42 millions en vue de la réalisation d’espaces publics dans le nouveau quartier des Vergers. Or, avec ces aménagements-là, on va complètement dénaturer l’esplanade des Récréations! Et on céderait des servitudes à une fondation fantôme de droit privé mais d’utilité publique? Ce projet est truffé d’approximations, nous proposons de le renvoyer en commission.»

Le Vert Maurice Amato a bondi: «Ce projet ne vous plaît pas, mais les habitants des Vergers et les Meyrinois l’ont voulu, ce supermarché participatif paysan. Il fonctionne d’ailleurs déjà, mais dans une petite arcade de 65 m2.» Il a ajouté que la commission ad hoc Vergers a déjà étudié le projet et a pu poser toutes les questions utiles.

Michel Fabre (PS) a renchéri. «En effet, il est déjà passé en commission et il y a eu zéro question et zéro discussion! Et vous voulez le renvoyer une nouvelle fois? Nous nous y opposerons!»

«Les locataires des Vergers savent-ils qu’ils financeront ce projet? a rétorqué le PLR Gregor Wrzosowski. Nous, nous constatons une absence de visibilité sur les droits de servitude. Nous voterons pour le renvoi en commission, ou nous refuserons la délibération.» Maurice Amato a alors demandé le vote nominal, «afin que la population meyrinoise sache qui ralentit les projets».

Le maire soutien le projet

L’intervention du maire Pierre-Alain Tschudi (Les Verts) en faveur du projet n’a pas fait sourciller les partisans du renvoi. «Je trouve qu’il y a pas mal de mauvaise foi dans votre démarche, leur a-t-il déclaré. Ce projet est en discussion depuis un an. Et vous avez voté à l’unanimité la promesse d’attribuer cette servitude de superficie d’une durée de dix ans au profit de la coopérative SSP (ndlr: résolution du 19 juin 2018). Le voisinage est favorable à l’installation de ce pavillon, qui fera vivre l’esplanade des Récréations. Et il n’y a aucune inquiétude à avoir sur le plan financier.»

Peine perdue, le renvoi a finalement été accepté par 16 oui (PLR, PDC, MCG et hors parti) contre 13 non (Verts et PS).

Créé: 31.05.2019, 16h12

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

La Grande-Bretagne plébiscite le Brexit de Johnson
Plus...