Passer au contenu principal

Une mère et sa fille montent un opéra russe

La production sera jouée ce dimanche et le prochain au Bâtiment des forces motrices. Le prix des places est volontairement bas.

Tout est parti du travail de maturité de la fille de Madeline Alexander. Élève au Collège de Candolle, Marion a terminé sa quatrième année en créant un opéra de Purcell.
Tout est parti du travail de maturité de la fille de Madeline Alexander. Élève au Collège de Candolle, Marion a terminé sa quatrième année en créant un opéra de Purcell.
Steeve Iuncker-Gomez

C’est avant tout un projet mère-fille. Ce dimanche et le prochain, Madeline Alexander et sa cadette, Marion Decorvet, présenteront l’opéra de Tchaïkovski «Eugène Onéguine» au Bâtiment des Forces Motrices (BFM) à 17h. Montée avec l’association Operami, la création réunit près de 100 musiciens professionnels et amateurs.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.