La menace sur les petits avions de Cointrin s'intensifie

AviationBerne veut imposer de nouvelles normes de sécurité sur la piste en gazon, qui limiteront drastiquement le nombre de créneaux de vol. Les recours déposés par l'Aéro-Club, les propriétaires de petits avions et la société Swiftcopters ont été rejetés par la justice.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Les petits avions privés, l'école de pilotage et les hélicoptères risquent fort de devoir quitter Cointrin. Leurs trois recours déposés contre la mise en application de normes de sécurité éditées par l'Office fédéral de l'aviation civile (OFAC) viennent d’être rejetés par le Tribunal administratif fédéral.

Dès le 30 octobre, les utilisateurs de la piste en gazon devront respecter des écarts de trois minutes minimum avec les vols commerciaux, prioritaires. Les deux pistes sont effectivement distantes de 252 mètres au lieu des 760 préconisés par la réglementation internationale, relève l'OFAC, qui craint que les appareils se retrouvent pris dans des tourbillons de sillage, provoqués par les avions en mouvement. Le Tribunal a décidé de soutenir cette décision.

Mais pour l'Aéro-Club, la société Swiftcopters et les propriétaires d'avions privés, ces normes limiteront de manière trop drastique le nombre de créneaux disponibles pour voler. "L'école de pilotage va devoir fermer, relève Bérengère Gautier, membre du comité. Il ne sera plus possible de voler spontanément. "Le nombre de créneaux qui nous est alloué est tellement faible qu'il sera même difficile de pouvoir décoller pour aller faire de l'écolage ailleurs". Les recourants relèvent également que la situation actuelle n'a entraîné aucun accident ou incident ces dernières années. Un recours auprès du Tribunal fédéral est à l'étude. Une pétition munie de 2500 signatures sera prochainement remise au Grand Conseil.

Créé: 14.10.2013, 11h40

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.