Menacé, le PDC vante son bilan en Ville

GenèveLe parti a présenté son programme en vue des municipales. La concurrence avec les Vert’libéraux et Luc Barthassat sera féroce.

Alia Chaker Mangeat et Marie Barbey-Chappuis, les deux candidates PDC à l'Exécutif de la Ville de Genève.

Alia Chaker Mangeat et Marie Barbey-Chappuis, les deux candidates PDC à l'Exécutif de la Ville de Genève. Image: Laurent Guiraud

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

À trois mois des élections municipales, le PDC avance en terrain miné en Ville de Genève. Le parti, qui a présenté jeudi son programme pour la législature 2020-2025, a bien conscience qu’il devra batailler pour conserver le siège à l’Exécutif que laisse vacant Guillaume Barazzone.

En début de semaine, Luc Barthassat a annoncé qu’il rejoignait le MCG et briguait la Mairie. Si l’ex-conseiller d’État a réalisé des résultats faméliques dans les quartiers de la ville aux cantonales de 2018, il chassera néanmoins sur les terres de son ancien parti, au même titre que les Vert’libéraux.

Faciliter la vie des familles

«Je ne suis pas inquiète, assure Marie Barbey-Chappuis. Nous avons un bilan qui est bon au Municipal.» La candidate au Conseil administratif cite l’ouverture dominicale des bibliothèques, la réduction de 100 francs sur les abonnements Unireso junior et le projet de passerelle piétonne du Mont-Blanc. Sa colistière, Alia Chaker Mangeat, vante les mesures qui facilitent la vie des familles. Une pétition vient d'ailleurs d’être lancée contre la récente hausse du tarif des crèches. «Nous sommes ancrés dans les réalités locales», affirme Alia Chaker Mangeat.

À deux, éparpillement des voix garanti? «Avoir deux candidates permettra de porter la liste pour le Municipal», positive Marie Barbey-Chappuis. À l’interne, il en est toutefois qui s’inquiètent d’un «manque de leadership».

Opposition sur Clé-de-Rive

Pour le Conseil municipal, le PDC présente une liste passablement renouvelée. Seuls quatre élus se représentent. Parmi les nouveaux venus: la cheffe d’entreprise Isabelle Harsch, déjà entrevue sur les plateaux lors des campagnes en faveur de la réforme fiscale des entreprises (RIEIII et RFFA). La jeune femme de 32 ans défend «une économie de proximité».

Le programme du PDC s’articule autour de thèmes comme la famille, on s’en doutait, le logement qui «favorise la mixité générationnelle» et la qualité de vie. En termes de mobilité, le parti marche sur des œufs, Marie Barbey-Chappuis (pour) et Alia Chaker Mangeat (contre) étant opposées sur le projet de parking Clé-de-Rive. Mais elles se rejoignent dans leur volonté d’apporter «un nouvel état d’esprit», avec «moins de testostérone» et «plus d’humilité». Après l’affaire des notes de frais, ce n’est pas rien.

Créé: 05.12.2019, 19h33

Articles en relation

Le PDC présentera deux candidates pour l'élection à l'Exécutif

Ville de Genève Alia Chaker Mangeat et Marie Barbey-Chappuis ont été désignées toutes les deux par l'assemblée générale de la section. Plus...

Deux femmes en lice pour l'investiture du PDC en Ville

Élections municipales 2020 Les conseillères municipales Marie Barbey-Chappuis et Alia Chaker Mangeat visent le Conseil administratif. Plus...

Avec Alia Chaker Mangeat, le PDC a un troisième candidat à l'Exécutif

Ville de Genève Les conseillers municipaux Alain de Kalbermatten et Marie Barbey-Chappuis avaient déjà annoncé leur intérêt. Plus...

«Les préoccupations de la classe moyenne sont les miennes»

Élections municipales 2020 Marie Barbey-Chappuis brigue l’investiture du PDC pour la course à l’Exécutif de la Ville de Genève. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Coronavirus, suite
Plus...