Passer au contenu principal

Le mémorial fantôme du génocide arménien

Dix ans après, «Les réverbères de la mémoire» n’ont toujours pas trouvé leur place à Genève.

Le projet de Melik Ohanian se compose d’une sculpture en bronze de 8 mètres, avec un fût, support de textes gravés, et des ampoules remplacées par des larmes chromées illuminées, où l’on verra son reflet.
Le projet de Melik Ohanian se compose d’une sculpture en bronze de 8 mètres, avec un fût, support de textes gravés, et des ampoules remplacées par des larmes chromées illuminées, où l’on verra son reflet.
DR

Cette année, on commémore à la fois le centenaire du génocide arménien et les 10 ans de blocage du projet de monument du souvenir à Genève. Allez demander dans quel camp se trouve la balle maintenant: le Conseil d’Etat vous renverra vers la Ville de Genève, qui vous renverra vers la communauté arménienne, qui vous renverra vers les autorités. Récit d’une décennie d’imbroglios.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.