Passer au contenu principal

Méfiants, les commerçants de la Servette réclament les expertises

Une dizaine de professionnels de la santé ou d’arcades commerciales sont aussi sous pression.

L’évacuation des locataires et des commerçants de la rue de la Servette est-elle urgente?
L’évacuation des locataires et des commerçants de la rue de la Servette est-elle urgente?
Enrico Gastaldello

Pendant que les locataires du 89, rue de la Servette sont confrontés à un déménagement d’urgence, les commerçants des arcades et les professionnels de la santé qui travaillent aux numéros 89 et 91 sont en colère. Pour eux, c’est une question de vie ou de mort commerciale.

«Pourquoi ne nous fournit-on pas toutes les expertises?» demandent-ils en substance. Et ils réitèrent leur incompréhension, abondant dans le sens des habitants (lire notre édition du 8 octobre). Interpellé, le propriétaire devrait détailler son expertise. Ce qui reste aussi au travers de la gorge des commerçants, c’est que la régie Brolliet a évoqué une coupure d’électricité et de chauffage pour ce soir. «Des médicaments sont conservés dans nos frigos. En cas de coupure de l’électricité, 180 traitements sont perdus», souligne un médecin, bien décidé à rester encore quelques jours dans son cabinet.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.