Passer au contenu principal

Médecins et enseignants réunis pour plonger dans l’univers des intestins

L’Hôpital cantonal a organisé une formation continue pour les maîtres de biologie sur le microbiote, le nouvel organe superstar

Jacques Schrenzel, responsable du laboratoire de bactériologie aux HUG, Soledad Valera-Kummer et Rémy Kopp, professeurs de biologie.
Jacques Schrenzel, responsable du laboratoire de bactériologie aux HUG, Soledad Valera-Kummer et Rémy Kopp, professeurs de biologie.
Georges Cabrera

C’est le nouvel organe star, la nouvelle coqueluche des revues scientifiques. Il a même réussi à s’ériger en livre de chevet grâce au best-seller de 2015 «Le charme discret de l’intestin». Lui, c’est le microbiote. Anciennement réduit à l’appellation «flore intestinale», cet amas de 100 000 milliards de bactéries pesant entre 1 et 2 kilos a été découvert il y a quelques années grâce aux progrès de techniques de séquençage de l’ADN qui ont révélé la diversité bactérienne des intestins, totalement méconnue. A la demande d’enseignants de biologie du Cycle, les Hôpitaux universitaires de Genève (HUG) ont organisé hier une journée de formation sur le sujet.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.