Passer au contenu principal

La médecine de l’œil pourrait progresser grâce à des chercheurs genevois

Des scientifiques de l’UNIGE ont décodé les mécanismes génétiques contrôlant les neurones du système visuel.

Dirigée par Pierre Fabre, collaborateur scientifique du Département des neurosciences fondamentales de l'UNIGE, l'étude pourrait améliorer la médecine de l'oeil.
Dirigée par Pierre Fabre, collaborateur scientifique du Département des neurosciences fondamentales de l'UNIGE, l'étude pourrait améliorer la médecine de l'oeil.
Laurent Guiraud

C’est le genre de découverte qui peut susciter un espoir pour de nombreux patients, ou futurs patients atteints de certains troubles de la vue. Des chercheurs de l’Université de Genève (UNIGE), en collaboration avec l’École polytechnique fédérale de Lausanne (EPFL), sont en effet parvenus à décoder les mécanismes génétiques qui contrôlent les neurones de notre système visuel. De quoi espérer, dans un second temps, améliorer la médecine régénératrice de l’œil. L’équipe dirigée par Pierre Fabre, collaborateur scientifique au Département des neurosciences fondamentales de l’UNIGE, a notamment étudié la naissance des cellules composant la rétine.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.