Le MCG resserre les rangs autour de Laurent Leisi

Propos injurieuxD’un parti à l’autre, les avis sont partagés sur les suites à donner à cette affaire.

«Le MCG ne cautionne aucun propos homophobes, antisémites, ou racistes», explique la présidente du MCG, Ana Roch. (Photo d'illustration)

«Le MCG ne cautionne aucun propos homophobes, antisémites, ou racistes», explique la présidente du MCG, Ana Roch. (Photo d'illustration) Image: Laurent Guiraud

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Le récent post sur Facebook du conseiller municipal MCG Laurent Leisi invitant à sabrer le champagne pour la mort de Pierre Bergé, ex-compagnon d’Yves Saint Laurent, qu’il qualifiait de «pornocrate avéré», continue à faire couler de l’encre et de la salive (lire nos éditions du 12 septembre).

L’affaire a notamment été abordée ce jeudi soir à l’occasion de la réunion du bureau directeur du parti. «A l'heure actuelle, il n'est prévu nulle sanction ni exclusion, explique plus tôt dans la journée la présidente du MCG, Ana Roch. Ce point est à l'ordre du jour.» À l'issue de la discussion, elle livre la position du bureau: «Le MCG ne cautionne aucun propos homophobes, antisémites, racistes, comme il l'a déjà prouvé par le passé, en excluant un membre qui dérogeait à ces principes. Le comité directeur n'ayant pas trouvé de propos de ce genre dans la publication de M. Leisi l'a invité à faire preuve de plus de retenue dans les propos qu'il publie. Afin de ne plus heurter les sensibilités.»

Les milieux LGBT n'ont pas la même lecture. Ils ont, eux, «fermement condamné les propos injurieux et homophobes» du conseiller municipal et ont manifesté leur colère mercredi soir devant l’Hôtel de Ville, juste avant la plénière.

Dans la foulée, les élus MCG de la Ville de Genève ont resserré les rangs autour de Laurent Leisi. A l’instar de ce dernier, ils contestent tout caractère homophobe dans le propos et répètent qu’il s’agissait de condamner Pierre Bergé en tant que «libérateur de l’expression pédophile», comme inscrit sur Facebook. «Il aurait fait la même chose si la personne avait été hétérosexuelle, insiste Ana Roch. C’est la manifestation des milieux LGBT qui entraîne cet amalgame dans la tête des gens.»

Une analyse que ne partagent, de loin pas, tous les partis. Ensemble à Gauche s’est ainsi fendu mercredi d’un communiqué intitulé «EàG vomit les délires homophobes d’un élu MCG». Le soir même, lors de la plénière, la conseillère municipale Maria Pérez et la cheffe de groupe Brigitte Studer déposaient une interpellation écrite demandant au Conseil administratif de «condamner ces propos haineux à connotation homophobe». Jeudi, c’était au tour de la cheffe de groupe socialiste Albane Schlechten d’écrire au bureau et à la présidence du Municipal pour demander une prise de position: «Ils ne peuvent pas garder le silence face à de tels propos», s’insurge l’élue.

Commentant cette missive, le président Jean-Charles Lathion (PDC) indique: «Le Bureau n’a pas à cautionner ou infirmer des propos diffusés sur les réseaux sociaux. A titre personnel, je ne peux que désapprouver les déclarations de Laurent Leisi. Mais les propos n’ayant pas été proférés dans l’enceinte du municipal, le Bureau n’est pas en mesure de se prononcer sur une éventuelle sanction.»

Aux yeux du président du PLR Ville de Genève, Simon Brandt, «c’est l’affaire interne du MCG». Même son de cloche pour le conseiller municipal UDC Eric Bertinat, qui ajoute agacé: «Ces propos n’engagent que M. Leisi et ceux qui ont envie de le lire. Si des personnes se sentent insultées, qu’elles portent plainte!»

(TDG)

Créé: 14.09.2017, 22h39

Articles en relation

Condamnation des propos tenus par un élu de la Ville

Genève La Fédération LGBT demande des mesures du MCG à l’encontre de son conseiller municipal. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.