Le MCG répond à ses adversaires

#BalanceTaQuestionChaque président de parti représenté au Grand Conseil pose une question aux autres formations parlementaires. Ana Roch, à la tête du Mouvement citoyens genevois, leur répond.

Ana Roch

Ana Roch Image: DR

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Le Mouvement citoyens genevois présente 100 candidats au Grand Conseil. Le parti a obtenu 20 sièges lors de l’élection en 2013.

Pierre Vanek, Ensemble à Gauche: Pourquoi combattez-vous l’introduction d’un salaire minimum légal contre ce que demandent tous nos syndicats?

Ana Roch: Le MCG est opposé au salaire minimum qui est une incitation à une baisse des salaires moyens et qui favorise ainsi l’engagement de travailleurs frontaliers au rabais. Nous préférons les conventions collectives et la lutte contre le dumping salarial en limitant l’attribution de permis frontaliers (G).

Pierre Gauthier, Liste pour Genève: Harceler les chômeurs sans créer des emplois, c’est ça la méthode Poggia?

Ana Roch: En favorisant l’embauche de résidents genevois, au travers de la directive dite de préférence cantonale, Mauro Poggia a permis à de nombreux résidents genevois d’être engagés dans les services publics. L’Office de l’emploi, service de l’État sinistré en 2013, a été réformé pour mieux soutenir les chômeurs dans le respect de la loi fédérale.

Carole-Anne Kast, PS: Comment prétendez-vous défendre les chômeurs quand Mauro Poggia soutient les coupes contre les plus démunis?

Ana Roch: Le MCG se bat pour assurer les prestations accordées aux résidents genevois, ce qu’a réussi Mauro Poggia, alors que d’autres privilégient les frontaliers. En engageant prioritairement des chômeurs genevois, avec la préférence cantonale et en rendant l’OCE efficace, un énorme service a été rendu aux habitants de notre canton.

Nicolas Walder, Les Verts: Opposés au P+R et au Ceva, pourquoi voulez-vous offrir aux pendulaires une traversée du lac à 5 milliards?

Ana Roch: C’est le peuple qui a voté pour une traversée du lac et nous sommes démocrates en étudiant le projet au même titre que les Verts. Nous sommes pour la complémentarité des modes de transports et avons été opposés à un mauvais projet comme le CEVA ou au financement par les Genevois de P+R français.

Bertrand Buchs, PDC: Quel sera votre projet phare pour la prochaine législature que vous nous assurez d’être à même de mettre en place?

Ana Roch: Réduire le nombre de permis frontaliers et par conséquent de chômeurs, si notre initiative Frontaliers: stop! passe et si nous sommes représentés de manière forte au Grand Conseil et au Conseil d’État.

Adrien Genecand, PLR: Pourquoi ne pas assumer votre positionnement de gauche, reflet de votre action au Grand Conseil?

Ana Roch: Nous ne sommes ni à gauche ni à droite. Nous défendons d’abord les intérêts des Genevois, avec tout parti qui veut nous suivre, de gauche ou de droite. Malheureusement, le PLR s’intéresse de moins en moins aux Genevois.

Marc Fuhrmann, UDC: Quels sont vos éléments de droite de cette fin de législature?

Ana Roch: Pour le MCG, la droite et la gauche ne signifient rien. Cela ne nous empêche pas d’être intervenus pour la préférence cantonale, le gel de l’impôt sur la valeur locative, la nationalité suisse pour le métier de policier, la chasse à la fraude sociale. Mais la liste est trop longue…

Éric Stauffer, Genève en Marche: Nous sommes en l’an 2018, avez-vous compris que Genève a changé depuis 2005?

Ana Roch: Le MCG reste solide sur ses fondamentaux et respecte sa Charte qui lui donne une ligne politique claire. Pour le MCG, les citoyennes et les citoyens genevois sont au cœur de ses préoccupations politiques, contrairement à d’autres qui ont dérivé vers la défense des intérêts particuliers. (TDG)

Créé: 27.03.2018, 07h45

Articles en relation

#BalanceTaQuestion: les partis se répondent les uns aux autres

Élections cantonales Chaque président de parti représenté au Grand Conseil pose une question aux autres formations parlementaires. Plus...

La rédaction sur Twitter

Restez informé et soyez à jour. Suivez-nous sur le site de microblogage

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Les Français envisagent le référendum d'initiative citoyenne
Plus...