Passer au contenu principal

Maudet appelle les partis à conclure un pacte

Le président du Conseil d’État a lu son premier discours de Saint-Pierre. Il appelle les partis à s’unir pour répondre aux défis des chantiers à venir.

Genève, 31 mai 2018. Cathédrale Saint-Pierre. Le conseil d'Etat prête serment devant le Grand Conseil lors de cette séance extraordinaire. Photo: Laurent Guiraud.
Genève, 31 mai 2018. Cathédrale Saint-Pierre. Le conseil d'Etat prête serment devant le Grand Conseil lors de cette séance extraordinaire. Photo: Laurent Guiraud.
Genève, 31 mai 2018. Cathédrale Saint-Pierre. Le conseil d'Etat prête serment devant le Grand Conseil lors de cette séance extraordinaire. Photo: Laurent Guiraud.
Genève, 31 mai 2018. Cathédrale Saint-Pierre. Le conseil d'Etat prête serment devant le Grand Conseil lors de cette séance extraordinaire. Photo: Laurent Guiraud.
Genève, 31 mai 2018. La prestation s'est terminée par un fort orage. Ici, la place du Bourg-de-Four. Photo: Laurent Guiraud.
Genève, 31 mai 2018. La prestation s'est terminée par un fort orage. Ici, la place du Bourg-de-Four. Photo: Laurent Guiraud.
1 / 21

Et en sortant de la Cathédrale jeudi en fin d’après-midi, juste après cette cérémonie rituelle où le Grand Conseil enregistre l’assermentation du Conseil d’État, une pluie battante, accompagnée de coups de tonnerre, s’abat sur la Vieille-Ville. Signe d’un futur fructueux ou au contraire avant goût des tempêtes à venir? On verra bien. Peu de temps auparavant, en tout cas, le président du Conseil d’État Pierre Maudet a lu le discours de Saint-Pierre, texte qui vise à donner le ton des années à venir. Il est moins précis et moins ambitieux peut-être que ceux de 2009 ou de 2013. Mais, récité avec éloquence, il comprend quelques mentions plutôt inhabituelles dans un discours de Saint-Pierre, sur l’ambition culturelle de Genève par exemple, ou sur la consultation du peuple sur sa vision de l’avenir; il se distingue également par quelques absents de marque, comme la traversée du Lac, serpent de mer local qui semble désormais oublié. Pierre Maudet n’a enfin pas dit un mot non plus sur les turbulences qu’il traverse actuellement.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.