Passer au contenu principal

Massages, buvette et jardin, les Franchises se réinventent

Grâce à l’action de la Ville de Genève et des associations, les habitants se sont réapproprié le parc.

Lancement officiel de l'opération 'Genève en été' à la buvette du parc des Franchises en présence de la Conseillère Administrative Esther Alder. Photo Lucien Fortunati
Lancement officiel de l'opération 'Genève en été' à la buvette du parc des Franchises en présence de la Conseillère Administrative Esther Alder. Photo Lucien Fortunati
Lancement officiel de l'opératin 'Genève en été' à la buvette du parc des Franchises. l'atelier créatif de recyclage et de maquillage. Photo Lucien Fortunati
Lancement officiel de l'opératin 'Genève en été' à la buvette du parc des Franchises. l'atelier créatif de recyclage et de maquillage. Photo Lucien Fortunati
Lancement officiel de l'opératin 'Genève en été' à la buvette du parc des Franchises. Photo Lucien Fortunati
Lancement officiel de l'opératin 'Genève en été' à la buvette du parc des Franchises. Photo Lucien Fortunati
1 / 14

«Le parc des Franchises, c’est mon jardin», clame Clarisse Di Rosa, jeune maman de deux enfants. Sous ses arbres, elle a organisé l’anniversaire de Noah, son aîné, âgé de 2 ans et demi. Désormais à la tête d’une association, elle se bat pour que «la maison du parc», bâtisse actuellement à l’abandon, devienne un lieu d’accueil pérenne. En attendant, c’est autour de la buvette que se réunissent les familles et les aînés du quartier ou le quidam en quête de verdure.

A l’occasion du lancement de Genève en été, on ne peut qu’apprécier le programme concocté de conserve par les associations et les services de la Ville. Sous une tente, Joaquim Bulacio offre des massages «divins» à en croire la rumeur. Tandis que Pascal Morek, 5e dan, initie à l’art du taekwendo entre 30 et 40 personnes par séance. En contrebas de la buvette, le jardin partagé, lancé l’an dernier en collaboration avec les requérants de l’abri PC de Châtelaine, porte ses fruits. La pataugeoire déborde d’enfants en maillots. Les terrains de beach-volley ne devraient pas tarder.

Gratuit et sans inscription

De quoi ravir Rekha, 34 ans: «Depuis que j’ai ma fille, je viens très souvent. Notamment pour profiter de toutes ces activités.» Le tout gratuitement et sans inscription préalable. La magistrate Esther Alder chargée de la Cohésion sociale a, elle aussi, le sourire. «Ce parc a longtemps été sous-utilisé, notamment en raison de la présence de dealers. Le travail de l’Antenne sociale de proximité, en partenariat avec les associations et le Canton, a consisté à le rendre aux habitants.» Il faut dire que la rue de Lyon marque une coupure entre le secteur des Franchises et celui de l’Europe. «Aujourd’hui, le parc revit et devient une invitation à franchir cette barrière», lance l’élue.

Chaises longues à foison

Il n’est pas le seul espace vert à s’animer avec les beaux jours. Comme le rappelle le chef du service social de la Ville, Philipp Schroft. «Ici, le florilège d’activités est représentatif du quartier. Mais, Genève en été, c’est aussi des animations à la Jonction, au parc Bertrand, à Geisendorf.» Sans compter les cours de français en juillet à la Perle du Lac puis en août au Parc La Grange ou encore le parcours itinérant du ludobus.

«L’objectif est aussi de répondre à la question: comment s’occuper en famille quand on reste à Genève», souligne Isabelle Widmer Bisevac, cheffe du service des écoles. Et au passage de donner du travail aux jeunes. Antoni Perez de Tudela, à la tête du service de la jeunesse, rappelle ainsi que l’opération chaises longues, née en 2003, a déjà permis d’offrir un job d’été à un millier de jeunes. «Treize parcs bénéficient de ce service très apprécié», ajoute-t-il.

Esther Alder salue «la cohérence de l’ensemble du dispositif. Il répond aux besoins de la population. Nous allons poursuivre nos efforts, en misant sur l’intégration et la cohésion sociale», conclut-elle alors que du zouk s’échappe d’une enceinte portable, couvrant à peine les cris de joies issus de la pataugeoire voisine.

Cet article a été automatiquement importé de notre ancien système de gestion de contenu vers notre nouveau site web. Il est possible qu'il comporte quelques erreurs de mise en page. Veuillez-nous signaler toute erreur à community-feedback@tamedia.ch. Nous vous remercions de votre compréhension et votre collaboration.