Martin Killias: «La Pâquerette est un leurre. On ne sait pas si elle est efficace»

Meurtre d’AdelineLe criminologue fulmine. Il avait préconisé une évaluation sur le long terme du centre de sociothérapie destiné à la réadaptation sociale des détenus dangereux, à son ouverture il y a 27 ans. L’idée avait été rejetée par les autorités.

Martin Killias, professeur en criminologie,critique fermement les autorités genevoises.

Martin Killias, professeur en criminologie,critique fermement les autorités genevoises. Image: FEVAL SEBASTIEN

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Le criminologue Martin Killias critique fermement les autorités genevoises concernant le fonctionnement de la Pâquerette. C’est dans ce centre de sociothérapie, visant à resocialiser des grands criminels souffrant d’importants troubles de la personnalité, que Fabrice Anthamatten était détenu depuis 2012.

«Le discours général que l’on entend depuis vendredi est de dire que la mort tragique d’Adeline est triste mais que la Pâquerette fait un travail globalement positif. Mais on ne dispose d’aucun élément pour le dire!», réagit-il. Cette unité comportant quinze places, installée dans la prison de Champ-Dollon, est «un leurre, dans la mesure où on ne sait pas si elle est efficace».

Martin Killias connaît bien la Pâquerette. A son ouverture en 1986, le professeur de criminologie à Lausanne avait «suggéré aux autorités politiques de l’époque et aux responsables de la psychiatrie de mener une évaluation de cette structure». Pour chaque place libre et sur la base de deux candidats, le principe consistait à tirer au sort celui qui bénéficierait de soins. «On a rejeté cette idée à l’époque, par souci éthique. Et l’on estimait que la structure était trop petite pour le faire. Or, depuis 1986, plus de 250 personnes sont passées par la Pâquerette. On a raté la possibilité de l’évaluer.»

Un établissement similaire, situé dans l’Etat de Rhénanie-du-Nord-Westphalie, en Allemagne, a montré, selon cette méthodologie, que le taux de récidive baisse de 4% entre les prisonniers suivis et ceux qui restent enfermés dans une prison standard. Et de mettre en garde: «Si l’équipe de la Pâquerette choisit des personnes qui ont des perspectives de rétablissement, cela peut fausser toute analyse.» Préconise-t-il la fermeture de la Pâquerette? «Si j’étais un décideur politique, je voudrais absolument savoir ce que cela apporte.»

Au printemps prochain, un établissement similaire, mais de grande ampleur doit voir le jour à Genève. Curabilis doit accueillir 92 détenus hautement dangereux venus de toute la Suisse romande et du Tessin. Martin Killias espère qu’une évaluation est prévue. «Dans le monde médical, c’est un standard. On n’imagine pas Novartis vendre un médicament dont l’efficacité n’a jamais été prouvée!» Il rappelle aux politiques leurs responsabilités: «Le monde politique doit imposer au monde thérapeutique un cadre d’honnêteté et de rigueur.»

L’affaire qui touche Genève renvoie aussi à la responsabilité des juges, affirme le criminologue. A la suite d’un recours, le tribunal administratif genevois avait décidé de supprimer en 2010 l’escorte policière lors des sorties éducatives destinées aux détenus. «C’est une grave erreur!», souligne Martin Killias, qui ne remet pas en cause le principe des conduites accompagnées.

Créé: 15.09.2013, 15h04

Paid Post

CallDoc, assuré malin et flexible
Bénéficiez de consultations médicales 24h/24, 7j/7 et faites des économies! Profitez du rabais de prime sur l’assurance-maladie de base. Demandez une offre maintenant.

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

30 avions de Swiss immobilisés pour des problèmes de moteur
Plus...