Seul Marc Fuhrmann brigue la succession de Céline Amaudruz

Présidence de l'UDC GenèveLe président du Conseil municipal d’Hermance, devrait succéder à Céline Amaudruz le 19 avril.

Marc Fuhrmann, Président du Conseil municipal d’Hermance.

Marc Fuhrmann, Président du Conseil municipal d’Hermance.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Un seul candidat s’est présenté pour succéder à Céline Amaudruz à la tête de l’UDC Genève: Marc Fuhrmann, membre du comité directeur du parti et président du Conseil municipal d’Hermance. Le quadragénaire devrait être élu président pour deux ans, lors de l’assemblée générale ordinaire du 19 avril.

Né en 1968, père d’une fille de 8 ans, Marc Fuhrmann a mené carrière dans la banque, notamment au Credit Suisse et à UBS, qu’il a quittée en janvier 2016 pour devenir indépendant. Pourquoi vouloir présider la section cantonale de l’UDC? «Cela fait cinq ans que je suis membre du parti et un an que j’ai intégré le comité directeur, répond l’intéressé. Il existe une série de sujets importants, comme les finances du canton, dans lesquels je me sens à l’aise. Plus largement, l’UDC a encore beaucoup de progrès à faire à Genève.»

Marc Fuhrmann souhaite élargir l’électorat, attirer de nouveaux membres et reconquérir des sièges dans les conseils municipaux (ndlr: le parti fut l’un des grands perdants des élections municipales en 2015, avec la perte de quatorze sièges sur l’ensemble des communes genevoises). Pour y parvenir, il entend «se recentrer sur les problèmes des Genevois, s’intéresser de plus près à leur vie quotidienne, affectée par le ralentissement économique, la hausse du chômage, le franc fort.»

Quelle marge de manœuvre un président de parti genevois peut-il avoir sur de telles questions? «Certes, nous ne décidons pas du cours du franc. Mais nous observons, par exemple, les effets de l’ouverture des frontières: ce sont les plus faibles qui en pâtissent. Le Canton et les entreprises genevoises ont beaucoup à faire pour les protéger.» Marc Fuhrmann imagine «un pas vers la préférence cantonale», jadis prônée par le MCG, «mais sans polémique».

Secrétaire général de l’UDC Genève, Eric Bertinat décrit Marc Fuhrmann comme un «homme de la nouvelle génération, pas compliqué, d’humeur constante, agréable, positif et qui a toujours validé les positions de l’UDC». Comment expliquer le fait qu’une seule personne se soit portée candidate pour présider le parti? Eric Bertinat ne s’en émeut pas: «Je préfère une candidature à laquelle tout le monde se rallie à une guerre interne, comme nous en avons connu.» Il ajoute qu’il faut pouvoir «assumer le fait de s’afficher à la tête de l’UDC».

A ce propos, Eric Bertinat salue le parcours de Céline Amaudruz: «Elle a permis au parti de trouver une vraie sérénité. Son énorme présence médiatique nous a donné beaucoup de visibilité. Elle est restée très fidèle au programme de l’UDC et n’a pas provoqué de dissension à l’interne.» A noter toutefois que le parti a exclu, il y a un mois, l’une de ses membres, Christina Meissner, qui avait accepté son élection à la première vice-présidence du Grand Conseil alors que son parti présentait un autre candidat, Patrick Lussi.

(TDG)

Créé: 03.04.2016, 21h41

Interactif

Articles en relation

Christina Meissner exclue de l'UDC

Politique Le comité directeur a décidé ce matin d'exclure la députée et vice-présidente du Grand Conseil. Plus...

Les quatre vérités de Christina Meissner

Grand Conseil Sanctionnée par son parti, la vice-présidente UDC du parlement reste membre de son parti Plus...

Toutes les communes genevoises balayent l'initiative UDC

Etrangers criminels Contrairement au scrutin de 2010 où cinq communes avaient dit oui, le rejet du renvoi des criminels étrangers est général à Genève. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Sortie du livre 'Sodoma, enquête au coeur du Vatican'
Plus...