20 ans du Mamco: «C’est le bel âge de la jeunesse qui s’oriente vers l’âge mûr»

Art moderneLe Mamco, fondé par Christian Bernard, fête ses 20 ans. Il nous parle de ses projets.

Christian Bernard, directeur du Musee d'Art moderne et contemporain, MAMCO, pose dans l'exposition

Christian Bernard, directeur du Musee d'Art moderne et contemporain, MAMCO, pose dans l'exposition "Le regard du begue" en cours de demontage Image: Steve Iuncker-Gomez/Tribune de Genève

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Le Mamco fête en 2014 ses 20 ans. Selon les volontés de son fondateur Christian Bernard, l’année festive sera marquée dès ce printemps et jusqu’en juin 2015 par différentes formes d’échanges avec des institutions desquelles il se sent proche. En marge de sa programmation, qui sera jalonnée par deux grandes expositions dédiées à Philippe Thomas et Tatiana Trouvé, l’institution se déplacera dès le mois de mai au Musée de la Croix-Rouge, puis à la Villa Bernasconi, au Musée Rath, au Musée de Carouge… D’ambitieux projets, comme un gigantesque concert dirigé par Christian Marclay sur la plaine de Plainpalais et un Mamco itinérant qui a pour ambition de survivre à l’anniversaire, sont encore à la recherche de financement. Interview.

Christian Bernard, comment prépare-t-on les 20 ans d’une institution comme le Mamco?

20 ans, c’est le bel âge de la jeunesse qui s’oriente vers l’âge mûr. Et dans ma propre histoire, c’est le commencement de la fin, puisque dans deux ans, je quitterai le musée. Je pense à la fois à la suite et à ce qui a été accompli. Donc, de ces 20 ans, il ne faudrait surtout pas composer un événement mondain. C’est l’occasion de continuer de faire ce que l’on fait, mais un peu plus et un peu mieux. Nous avons toujours pensé le Mamco comme une institution complémentaire au paysage local. Nous avons toujours eu des relations amicales avec les acteurs des environs. Le meilleur moyen est de partager la fête avec eux.

Dans vos projets en recherche de financement, vous avancez l’idée d’un Mamco itinérant, dont la structure serait réalisée par Fabrice Gygi et qui se déplacerait dans le canton.

Oui, j’y tiens beaucoup. Une quantité de gens ne viendront jamais au musée si nous n’allons pas chez eux. La structure serait modulable, afin que l’on puisse y organiser des expositions mais aussi des concerts, des rencontres, des performances. Je ne suis pas favorable à l’événementiel; un tel projet devra être récurrent. Il ne s’agit pas de tourner, de dire que l’on est formidable et de s’en aller, mais d’être un mois par an le Musée de Meyrin, durant deux semaines celui de Cologny. Contrairement au Pompidou mobile, il s’agirait à chaque fois d’adapter notre offre à nos partenaires, et de travailler en collaboration avec eux.

Interview complète dans nos éditions payantes du 15 janvier (TDG)

Créé: 14.01.2014, 15h20

Articles en relation

Le Mamco s’expose aux Avanchets

Art Après avoir présenté à Genève, l’an dernier, ses vues du quartier, Yves Bélorgey accroche ses toiles au Centre œcuménique de la cité. Plus...

Le Mamco déroule son chapelet de nouvelles expositions

ART CONTEMPORAIN Les collections et la commande de la Ville de Paris pour le nouveau tramway sont au cœur des nouvelles présentations. Ouverture demain. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Les Français envisagent le référendum d'initiative citoyenne
Plus...