Passer au contenu principal

Une maison pour bâtir la «capitale de la paix»

Le président de la Confédération et les autorités genevoises ont inauguré la Maison de la paix vendredi.

Quelques pelletées de terre sont jetées au pied d’un jeune chêne, au beau milieu du chemin Rigot, appelé à devenir une promenade arborisée. C’est par ce geste que les autorités suisses et genevoises ont inauguré vendredi la Maison de la paix. L’édifice, qui se faufile entre le chemin et les voies ferrées, a justement l’allure d’un rameau, avec ses six édifices en forme de feuilles. Une moitié du complexe est occupée par son propriétaire et initiateur, l’Institut de Hautes études internationales et du développement (IHEID), et ses 855 étudiants (dont 85% d’étrangers). L’immeuble abrite en outre plusieurs centres internationaux liés aux questions de sécurité, dont trois sont soutenus par la Confédération.

Plus d'information dans nos éditions payantes de samedi.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.