Maintien de la RTS à Genève, le canton perd une manche

MédiaLe canton souhaitait maintenir une diversité géographique des activités de la SSR. A Berne, les parlementaires rejettent l'initiative genevoise.

La SSR devrait centraliser d'ici à 2024 une partie de l'information télévisuelle à Lausanne.

La SSR devrait centraliser d'ici à 2024 une partie de l'information télévisuelle à Lausanne. Image: Steeve Iuncker-Gomez/Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Les lieux des sites de production de la SSR ne devraient pas être inscrits dans la loi. La commission des télécommunications (CTT) du Conseil national a décidé par 15 voix contre 8 de ne pas donner suite à une initiative du canton de Genève. La commission du Conseil des Etats a également rejeté ce texte. «La diversité du travail journalistique dans les régions est plus importante que l'emplacement des sites de production», communique mardi la commission.

«C'est une erreur de tout regrouper à Lausanne, près de l'EPFL, même si ce lieu semble être à la mode»

Membre de la CTT, le conseiller national Hugues Hiltpold déplore ce vote qu'il juge «inquiétant pour la place genevoise». Mais pourquoi donc faudrait-il s'alarmer d'un déplacement des productions audiovisuelles vers Lausanne? «En termes d'emplois, cette opération n'est pas neutre pour notre canton où des emplois vont disparaître. Par ailleurs, la SSR ne dispose pas, à ma connaissance d'un business plan sur ces mouvements, ce qui rend l'argumentation difficile en l'absence de chiffres. C'est notamment pour ces raisons que je m'alarme. C'est une erreur de tout regrouper à Lausanne, près de l'EPFL, même si ce lieu semble être à la mode.»

Le texte - une résolution adoptée par le Parlement genevois par 76 «oui» et 2 absentions - demandait à l'Assemblée fédérale d'intervenir en faveur d'un meilleur équilibre des activités audiovisuelles de la RTS en Suisse romande, pour le maintien de l'actualité télévisuelle à Genève et de l'activité radiophonique à Berne. Dans son plaidoyer lors des débats parlementaires, le conseiller d'Etat Serge Dal Busco s'était déclaré «inquiet» au nom du gouvernement. «Nous ne comprenons pas la logique qui prévaut dans cette entreprise, ni du point de vue économique, ni du point de vue médiatique, ni du point de vue du marché - puisqu'il semble que cette valeur soit la nouvelle constante qui habite cette entité», avait déclaré l'édile démocrate-chrétien.

D'autres initiatives déjà refusées

En janvier, elle avait déjà refusé de donner suite à cinq initiatives parlementaires demandant une décentralisation de la production de la SSR. Le Conseil national avait adopté en juin ces textes déposés par Regula Rytz (Verts/BE), Albert Rösti (UDC/BE), Gerhard Pfister (PDC/SZ), Martin Landolt (PBD/GL) et Beat Jans (PS/BS). Une minorité de la commission estime qu'il est essentiel que la SSR reste ancrée au niveau régional. Elle propose de donner suite à l'initiative genevoise.

Les plans de la SSR

Suite à la votation sur «No Billag», la SSR avait annoncé qu'elle centraliserait d'ici à 2024 une partie de l'information télévisuelle à Lausanne et de la production à Zurich. Elle a entre-temps fait savoir qu'elle renonçait à déménager sa rédaction radio de Berne à Zurich et qu'elle maintiendrait certaines émissions dans la capitale fédérale. La SSR conservera deux rédactions en chef, pour la radio et la télévision. Berne restera le centre de compétence pour les sujets suisses.

Le plan initial de la radio-télévision alémanique a été remplacé par une stratégie audio prévoyant un transfert moins important. Le site bernois de la SRF devra malgré tout économiser 3 millions de francs, comme prévu initialement. Le projet de la SSR de déplacer le département «news» de la télévision de Genève à Lausanne est quant à lui maintenu à ce stade. Pour la SSR, le déménagement prévu doit permettre de préserver l'emploi et les programmes tout en diminuant les coûts.

Créé: 12.11.2019, 15h29

Articles en relation

La radio SRF déplacera de 30 à 70 employés

Délocalisation Dans ses efforts d'économies lancés après la votation de 2018 sur l'initiative No Billag, la SSR avait annoncé des projets de centralisation de sa production à Zurich. Plus...

Le National veut une SSR mieux répartie

Suisse Les velléités centralistes de la SSR déplaisent au Conseil national, qui songe à une production décentralisée des programmes. Plus...

SSR centralisée: Berne et Genève s'y opposent

Suisse Les deux cantons demandent un débat de fond sur le rôle de la SSR qui prévoit le déménagement d'une partie essentielle de sa production à Lausanne et de son studio radio à Zurich. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Mayor et Queloz reçoivent leur prix Nobel à Stockholm
Plus...