Macron est prié de moderniser aussi la ligne 2 du Léman Express

TransportsAlors que des fonds sont promis à la vallée de l’Arve, des investissements sont revendiqués en faveur d’Annecy.

Photo d'illustration

Photo d'illustration Image: Lucien Fortunati

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Bien, mais peut faire mieux. C’est en substance le message que les inconditionnels haut-savoyards du chemin de fer envoient à leurs autorités. Alors que le futur sourit à la ligne de la vallée de l’Arve, l’Association Rail Dauphiné Savoie Léman (ARDSL) demande qu’Annecy ne soit pas oubliée.

Lors de sa visite en Haute-Savoie, jeudi, Emmanuel Macron a annoncé l’injection de 160 millions d’euros (60 millions à la charge de l’État, le solde étant assumé paritairement par la Région et le Département) dans la modernisation de la ligne de la vallée de l’Arve. Une «indispensable mutation», a jugé le président de la République. De quoi s’agit-il? Sur cet axe, entre La Roche-sur-Foron et Saint-Gervais, ce tracé ferroviaire est encore géré avec une signalisation archaïque dite de «block manuel», dont est aussi équipé le tronçon entre La Roche et Annecy. Ces portions de la carte ferroviaire n’ont pas bénéficié des vagues de modernisation qui, pour la plus récente, a permis à la voie entre Annemasse et La Roche d’être dotée l’an dernier d’un système moderne de «block automatique lumineux».

Principal bénéfice de la mise au goût du jour: l’augmentation de la capacité de l’axe. Pour la vallée de l’Arve, l’ARDSL évalue que la ligne pourra écouler près de 80 trains quotidiens, un doublement par rapport à l’offre actuelle. Il sera également plus aisé d’assurer un service en soirée. «Avec l’introduction du Léman Express sur cette ligne, on arrive aux limites de sa capacité, commente Didier Chagny, au nom de l’ARDSL. La modernisation permettra d’atteindre le même niveau de performance que sur la ligne du Chablais.»

Pour l’association, la même optimisation s’impose entre La Roche-sur-Foron et Annecy, cette dernière agglomération abritant un quart de la population départementale. «Il y a le même niveau de trafic, Annecy est le chef-lieu et un RER pourrait être développé autour de la ville, entre Groisy et Rumilly, poursuit Didier Chagny. Alors que l’autoroute aux abords d’Annecy est en train de passer à deux fois trois voies, on ne voit pas pourquoi l’équipement ferroviaire resterait dans son état des années 60.» À noter qu’une signalisation modernisée pourrait aussi permettre de grappiller quelques minutes sur le temps de parcours, en accélérant les manœuvres de croisement entre deux trains sur ces tracés en voie unique.

Créé: 18.02.2020, 08h08

Articles en relation

Le Léman Express entre en convalescence

Mobilité Les exploitants restent insatisfaits mais notent des améliorations. Plus...

Dissocier le Léman Express? Prématuré, selon les CFF

Réseau ferroviaire Sans exclure le scénario d’une scission en dernier recours, la direction romande de l’opérateur appelle à persévérer. Plus...

Les ratés du Léman Express exaspèrent aussi les cheminots

Mobilité À bout, des employés des CFF et de la SNCF prônent une scission temporaire du réseau à Annemasse. Avec pour conséquence: devoir changer de train. Plus...

Comment le Léman Express va bouleverser le prix des logements

Exclusif Quels loyers et prix de vente le long du plus grand réseau ferroviaire transfrontalier d’Europe? Quelles évolutions possibles du marché? L’analyse d’une spécialiste. Plus...

Irrité, il livre ses astuces pour adoucir les tarifs du Léman Express

Transports Face «aux hausses qui fâchent» les usagers de Terre Sainte du réseau transfrontalier, un conseiller communal copétan partage ses idées. Plus...

La rédaction sur Twitter

Restez informé et soyez à jour. Suivez-nous sur le site de microblogage

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

La débâcle du PLR
Plus...