Passer au contenu principal

Macron est prié de moderniser aussi la ligne 2 du Léman Express

Alors que des fonds sont promis à la vallée de l’Arve, des investissements sont revendiqués en faveur d’Annecy.

Photo d'illustration
Photo d'illustration
Lucien Fortunati

Bien, mais peut faire mieux. C’est en substance le message que les inconditionnels haut-savoyards du chemin de fer envoient à leurs autorités. Alors que le futur sourit à la ligne de la vallée de l’Arve, l’Association Rail Dauphiné Savoie Léman (ARDSL) demande qu’Annecy ne soit pas oubliée.

Lors de sa visite en Haute-Savoie, jeudi, Emmanuel Macron a annoncé l’injection de 160 millions d’euros (60 millions à la charge de l’État, le solde étant assumé paritairement par la Région et le Département) dans la modernisation de la ligne de la vallée de l’Arve. Une «indispensable mutation», a jugé le président de la République. De quoi s’agit-il? Sur cet axe, entre La Roche-sur-Foron et Saint-Gervais, ce tracé ferroviaire est encore géré avec une signalisation archaïque dite de «block manuel», dont est aussi équipé le tronçon entre La Roche et Annecy. Ces portions de la carte ferroviaire n’ont pas bénéficié des vagues de modernisation qui, pour la plus récente, a permis à la voie entre Annemasse et La Roche d’être dotée l’an dernier d’un système moderne de «block automatique lumineux».

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.