Passer au contenu principal

La machinerie, grande oubliée du Grand Théâtre

Une expertise est en cours pour évaluer la fiabilité de la structure. Des élus s’étonnent qu’elle n’ait pas figuré dans les rénovations.

La machinerie n'a plus été touchée depuis 2006. Certains élus s'étonnent qu'elle n'ait pas été incluse dans les dernières rénovations.
La machinerie n'a plus été touchée depuis 2006. Certains élus s'étonnent qu'elle n'ait pas été incluse dans les dernières rénovations.
Janine Jousson

Jusqu’à samedi soir, le Grand Théâtre a mis à l’affiche le mythe de «Médée». À défaut d’«éblouir» les critiques, cette tragédie lyrique présentait un avantage: celui d’être bien moins gourmande en termes d’utilisation de la machinerie que le «Ring» de Wagner, joué en mars. Il vaut mieux. Comme l’a révélé la «Tribune de Genève», la structure qui permet tous les mouvements de décors et de plateau ne fonctionne plus de manière optimale.Une expertise approfondie est en cours.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.