Passer au contenu principal

Dès lundi, une voiture photographie les plaques

La fondation des parkings lance un test de la «Scan Car» au centre-ville. Les contrevenants seront automatiquement repérés.

14/10/2016. Genève. Fondation des Parkings. Conférence de presse pour la présentation du projet pilote de ScanCar. Le véhicule prêté par la société néerlandaise ARVOO, équipé de 24 caméras.Pierre Abensur/Tamedia
14/10/2016. Genève. Fondation des Parkings. Conférence de presse pour la présentation du projet pilote de ScanCar. Le véhicule prêté par la société néerlandaise ARVOO, équipé de 24 caméras.Pierre Abensur/Tamedia
14/10/2016. Genève. Fondation des Parkings. Conférence de presse pour la présentation du projet pilote de ScanCar. Le véhicule prêté par la société néerlandaise ARVOO, équipé de 24 caméras.Pierre Abensur/Tamedia
14/10/2016. Genève. Fondation des Parkings. Conférence de presse pour la présentation du projet pilote de ScanCar. Le véhicule prêté par la société néerlandaise ARVOO, équipé de 24 caméras.Pierre Abensur/Tamedia
14/10/2016. Genève. Fondation des Parkings. Conférence de presse pour la présentation du projet pilote de ScanCar. Le véhicule prêté par la société néerlandaise ARVOO, équipé de 24 caméras.Pierre Abensur/Tamedia
14/10/2016. Genève. Fondation des Parkings. Conférence de presse pour la présentation du projet pilote de ScanCar. Le véhicule prêté par la société néerlandaise ARVOO, équipé de 24 caméras.Pierre Abensur/Tamedia
1 / 10

En présentant sa «Scan Car» vendredi, la Fondation des parkings semblait lancer un message aux Genevois: dès lundi, rappelez-vous de payer votre place de parking! Car durant l’heure où un contrôleur du stationnement humain peut effectuer 80 contrôles, les 24 caméras de la voiture qui sillonnera nos rues peuvent saisir jusqu’à 1000 images.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.