Lüscher demande à Maudet de quitter le PLR. «No comment», répond l'intéressé

Élections fédéralesL'ample défaite du parti dimanche déclenche une vive polémique à l'interne.

Le conseiller national Christian Lüscher rend Pierre Maudet responsable de la déroute de son parti dimanche.

Le conseiller national Christian Lüscher rend Pierre Maudet responsable de la déroute de son parti dimanche. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

La défaite, presque humiliante du candidat PLR aux États Hugues Hiltpold, vu l'écart qui le sépare des vainqueurs, provoque des secousses au sein du parti. Reçu lundi matin par la RTS, le vice-président du parti suisse, le conseiller national Christian Lüscher, adresse une volée de bois vert au... conseiller d'État Pierre Maudet. Il lui demande de quitter le parti. Mais celui-ci n'en fera rien: «M. Maudet n'entend pas polémiquer sur la base de propos tenus dans le cadre d'élections fédérales», fait-il savoir à la Tribune de Genève par l'intermédiaire de son chargé de communication.

Quant au président du parti, Betrand Reich, il botte en touche: «»Nous allons consacrer les deux prochaines semaines à analyser notre échec et ses causes. Nous allons prendre en compte aussi les constats externes. À ce stade, je ne commenterai donc pas les propos des uns et des autres.»

Une nuit de réflexion

Mais les propos de Christian Lüscher n'ont rien de spontané. Joint dimanche soir, alors qu'il annonçait réserver son analyse électorale à la radio, il avouait bouillonner et vouloir prendre la nuit pour réfléchir... Mais ce matin, c'est animé d'une rage froide qu'il s'est exprimé. Ce qui énerve particulièrement l'élu, c'est que les résultats globaux du PLR ne sont pas mauvais globalement: «De toute évidence, dit-il, le PLR genevois est le grand perdant des PLR romands. Il a perdu un siège au conseil national» et le score de son candidat aux États est inférieur de 10 000 voix à celui d'il y a quatre ans.

La faute à Maudet? «Oui. Durant sept semaines, sur les marchés, nous avons subi quolibets, injures et parfois quasiment des agressions physiques des gens, qui nous ont balancé les flyers à la figure en disant qu'ils ne voteraient jamais PLR, tant qu'il resterait le parti, entre guillemets, du «menteur». Les militants ont été effarés par le désamour que les Genevois portent à Pierre Maudet et cela m'inquiète énormément pour les municipales à venir.» Une version un peu apocalyptique de la campagne qui semble partagée par les acteurs que nous avons contacté ce matin. Pour «éviter le massacre», le conseiller national appelle Pierre Maudet a démissionner du parti.

«Qui l'engagerait?»

La suite de l'entretien est à l'image du début. Tirant au mortier, Christian Lüscher dénonce «l'égoïsme de Pierre Maudet qui a refusé de démissionner du Conseil d'État alors qu'il était pris les doigts dans le pot de confiture du mensonge». Prenant acte du vote interne du PLR cantonal, qui avait refusé de peu de demander à son élu de quitter le gouvernement en janvier 2018, il assure comprendre que le magistrat PLR ne souhaite pas quitter le Conseil d'État. Car «tout fantastique qu'il est, Pierre Maudet n'a pas de formation professionnelle. [...] Comment payerait-il son loyer? [...] Et qui l'engagerait dans les circonstances actuelles?» Il lui demande de quitter au moins le parti: «J'en appelle à cette responsabilité individuelle que Pierre Maudet aime à mettre en avant.»

Créé: 11.11.2019, 12h14

Articles en relation

Le triomphe de la gauche accentue la crise à droite

Élection du Conseil des États À Genève, le second tour n’a fait que confirmer le résultat du 20 octobre. Lisa Mazzone et Carlo Sommaruga sont loin devant les deux candidats de l’Entente. Plus...

La gauche genevoise triomphe aux États. Réveil douloureux pour l'Entente

Élections fédérales Lisa Mazzone (Verts) et Carlo Sommaruga (PS) représenteront Genève aux États. La droite face à une crise interne. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Le Conseil fédéral contre l'interdiction totale de la pub pour le tabac
Plus...