Passer au contenu principal

Luc Barthassat reçoit la Genferei 2017

Le prix satirique lui a été remis par le journaliste Eric Lecoultre, inspiré par la saga de la hausse des tarifs des TPG.

Invitant le comité de la Genferei au dépôt des TPG pour la remise de la feuille dorée cueillie sur le marronnier fou, l’élu PDC a fait preuve d’autodérision.
Invitant le comité de la Genferei au dépôt des TPG pour la remise de la feuille dorée cueillie sur le marronnier fou, l’élu PDC a fait preuve d’autodérision.
Georges Cabrera

On aurait pu croire qu’il en rêvait. Jeudi matin, le conseiller d’Etat chargé des Transports, Luc Barthassat (à gauche sur la photo), s’est vu remettre la Genferei 2017. Cette distinction satirique lui a été attribuée mercredi 21 juin par un parterre d’une cinquantaine de journalistes. Il doit ce prix au sketch du talentueux Eric Lecoultre (à droite). Le journaliste du Courrier a été particulièrement inspiré par le troisième échec dans les urnes de la hausse des tarifs des Transports publics genevois (TPG).

Il était en concurrence avec trois autres «avocats», défendant chacun une «genevoiserie». Soit un projet mal ficelé, coûteux, «bloqué par un conflit stérile» ou encore «qui ne se fait jamais et revient sans cesse sur le tapis», comme le précisent les statuts.

Invitant le comité de la Genferei au dépôt des TPG pour la remise de la feuille dorée cueillie sur le marronnier fou, l’élu PDC a fait preuve d’autodérision et a reconnu que «cette saga avait tout d’une Genferei». Il a tout de même précisé: «Il va bien falloir trouver une solution pour conserver l’offre et la faire croître.» M.P.

Cet article a été automatiquement importé de notre ancien système de gestion de contenu vers notre nouveau site web. Il est possible qu'il comporte quelques erreurs de mise en page. Veuillez-nous signaler toute erreur à community-feedback@tamedia.ch. Nous vous remercions de votre compréhension et votre collaboration.