Luc Barthassat reçoit la Genferei 2017

DistinctionLe prix satirique lui a été remis par le journaliste Eric Lecoultre, inspiré par la saga de la hausse des tarifs des TPG.

Invitant le comité de la Genferei au dépôt des TPG pour la remise de la feuille dorée cueillie sur le marronnier fou, l’élu PDC a fait preuve d’autodérision.

Invitant le comité de la Genferei au dépôt des TPG pour la remise de la feuille dorée cueillie sur le marronnier fou, l’élu PDC a fait preuve d’autodérision. Image: Georges Cabrera

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

On aurait pu croire qu’il en rêvait. Jeudi matin, le conseiller d’Etat chargé des Transports, Luc Barthassat (à gauche sur la photo), s’est vu remettre la Genferei 2017. Cette distinction satirique lui a été attribuée mercredi 21 juin par un parterre d’une cinquantaine de journalistes. Il doit ce prix au sketch du talentueux Eric Lecoultre (à droite). Le journaliste du Courrier a été particulièrement inspiré par le troisième échec dans les urnes de la hausse des tarifs des Transports publics genevois (TPG).

Il était en concurrence avec trois autres «avocats», défendant chacun une «genevoiserie». Soit un projet mal ficelé, coûteux, «bloqué par un conflit stérile» ou encore «qui ne se fait jamais et revient sans cesse sur le tapis», comme le précisent les statuts.

Invitant le comité de la Genferei au dépôt des TPG pour la remise de la feuille dorée cueillie sur le marronnier fou, l’élu PDC a fait preuve d’autodérision et a reconnu que «cette saga avait tout d’une Genferei». Il a tout de même précisé: «Il va bien falloir trouver une solution pour conserver l’offre et la faire croître.» M.P.

(TDG)

Créé: 29.06.2017, 20h38

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.