Lorsqu’un enfant paraît, les hommes travaillent davantage et les femmes se mettent à temps partiel

StatistiquesLa naissance d’un enfant accentue les rôles de chacun dans le couple. La preuve en chiffres.

Population résidente du canton de Genève âgée de 15 ans ou plus, selon le statut d'activité et le sexe, par groupe d'âges, de 2013 à 2017. 

(source : <a href=Office cantonal de la statistique)" class="jqzoomINNER"/>

Population résidente du canton de Genève âgée de 15 ans ou plus, selon le statut d'activité et le sexe, par groupe d'âges, de 2013 à 2017. (source : Office cantonal de la statistique) Image: OCSTAT/27.03.2019

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

C’est un phénomène bien connu mais jusqu’alors peu mesuré. Les derniers chiffres de l’Office cantonal de la statistique montrent à quel point, dans un couple, le rôle professionnel de chaque partenaire se modifie, ou plutôt s’accentue, avec l’arrivée d’un enfant.

En clair : les hommes prennent encore plus souvent le chemin du boulot, alors que les femmes sont plus nombreuses à préférer un emploi à temps partiel.

Commençons par les hommes. La naissance d’un enfant ne les incite guère à lever le pied, bien au contraire. Dans les couples sans enfant, ils sont 71% à travailler à plein temps. Ce nombre grimpe à 79% quand le fruit des amours couine à la maison. La part des hommes qui ont un emploi à temps partiel ne change guère avec ou sans progéniture; il est de moins de 10%.

Chez les femmes, la présence ou non d’un enfant à la maison modifie beaucoup plus le rapport à une activité professionnelle. Dans les couples sans enfant, 45% d’entre elles ont un emploi à plein temps. Ce chiffre chute brutalement à 29% dans les ménages avec une descendance à la maison.

L’évolution est inverse avec les femmes qui travaillent à temps partiel. De 27%, leur part grimpe à 38% dans les couples avec enfant. À noter encore qu’un quart d’entre elles sont sans activité, en formation ou au foyer, contre seulement 3% pour les hommes.

Tout cela peut encore s’exprimer autrement. Dans les couples sans enfants, le modèle dominant, c’est le travail à plein temps pour l’homme et la femme. Ils sont 35% dans ce cas. Dans les ménages avec enfant, la situation la plus répandue, c’est l’homme à 100% et sa compagne à temps partiel. Ils sont 31% dans ce cas. Enfin, le modèle homme à plein temps et femme sans activité lucrative diffère beaucoup: il s’applique à 9% des ménages sans enfant et à 18% des couples qui en ont.

Ces chiffres sont basés sur une population potentiellement active, âgée de 18 à 64 ans. Dans cette tranche d’âge, on dénombre 67 000 couples; 17 000 d’entre eux ont un ou plusieurs enfants. Les autres n’en ont pas. Par «sans enfant», on entend «à la maison». Ces couples peuvent avoir une progéniture qui a déjà quitté le domicile.

(TDG)

Créé: 15.04.2019, 06h44

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Grève: le congé accordé aux femmes par la Ville fait débat
Plus...