Passer au contenu principal

Longchamp retire le plan directeur cantonal pour calmer la bronca des communes

Face à l'opposition de presque toutes les communes genevoises, le ministre ad intérim de l'urbanisme annonce la modification de la loi et le report du débat au Grand Conseil.

Laurent Guiraud (Archives)

Le super-ministre François Longchamp - l'élu PLR dirige les Affaires sociales et l'Urbanisme depuis la démission de Mark Muller - a annoncé mercredi devant les quarante-cinq maires de Genève qu'il ne déposerait pas le plan directeur cantonal en mai devant le Grand Conseil. Objectif de ce retrait tactique: donner du temps au Conseil d'Etat pour réduire l'opposition d'une bonne quarantaine de communes contre le plan qui préfigure la Genève de 2030 (plus 100'000 habitants, plus 50'000 emplois). En fait, seules quatre municipalités ont adopté le plan directeur sans conditions.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.