Passer au contenu principal

L'Etat réclamait 3 milliards, il recevra 110 millions du réviseur Ernst & Young

Le procureur général Daniel Zappelli a donné son aval, «dans l'intérêt de la République», à cet accord conclu après quatre mois d'âpres négociations.

François Longchamp: Cet accord règle tous les litiges entre le réviseur, la banque, l'Etat de Genève et la Ville de Genève.
François Longchamp: Cet accord règle tous les litiges entre le réviseur, la banque, l'Etat de Genève et la Ville de Genève.
Keystone

Au nom du Conseil d'Etat, François Longchamp a annoncé un accord «historique» avec la société de révision Ernst & Young en lien avec l'affaire de la Banque cantonale de Genève. Cet accord négocié pendant plus de quatre mois permet à Genève d'obtenir une compensation de 110 millions de francs. «Jamais une telle somme n'avait été versée par un réviseur en Suisse», a déclaré le conseiller d'Etat.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.