Long comme un serpent soleurois

Il y a 140 ansIl y a 140 ans, «La Tribune de Genève», née le 1er février 1879, vivait son premier été. Qu’y lisait-on alors? Notre série d’été, en collaboration avec la Bibliothèque de Genève.

 «La Tribune» consacre un long article à l’Hôpital cantonal, à l’occasion de la publication du rapport de la commission administrative de cette institution sur son fonctionnement en 1878.

«La Tribune» consacre un long article à l’Hôpital cantonal, à l’occasion de la publication du rapport de la commission administrative de cette institution sur son fonctionnement en 1878. Image: DR

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

La rubrique des faits divers est très riche, ce jeudi 17 juillet 1879, dans «La Tribune de Genève». Que ce soit en Suisse ou à l’étranger, il y a de quoi la remplir.

Le premier entrefilet fait froid dans le dos: «Dans le Brunnenthal près de Messen demeure une pauvre famille dans une forêt où elle a construit une cabane avec des branches de sapin. Ces derniers temps, les habitants de cette cabane remarquèrent qu’il leur manquait toujours du lait ou de la graisse. Quand la femme entra un de ces derniers jours, elle prit le voleur sur le fait; c’était un serpent d’environ 2 mètres de longueur qui se régalait tranquillement de leur lait.» Pour qui voudrait vérifier, cent quarante ans plus tard, si les serpents du Brunnenthal sont toujours aussi longs, il faut chercher ce vallon à la frontière entre Soleure et Berne.

Une autre nouvelle, celle-ci tragique, a pour cadre Oberehrendingen, près de Baden en Argovie: «Mercredi, à Oberehrendingen, une femme a été tuée par un enfant de 2 ans, qui, ayant pris un pistolet dont il avait fait un jouet, fit partir la détente. L’arme était dirigée de façon que la pauvre mère tomba mortellement blessée et ne tarda pas à succomber.»

Grosses frayeurs à Bâle, au Tir fédéral, où, «pendant la journée de samedi, on a eu malheureusement à déplorer deux accidents. Un tireur de l’intérieur de la Suisse s’est blessé à la main droite, et un autre, originaire du Wiesenthal [Forêt-Noire, Allemagne], a eu la main traversée par un coup de feu. Toutefois, on s’est empressé de les transporter au bureau de police, où les médecins du tir leur ont donné les premiers soins.»

À propos de soins, «La Tribune» consacre un long article à l’Hôpital cantonal, à l’occasion de la publication du rapport de la commission administrative de cette institution sur son fonctionnement en 1878. Une épidémie de variole a montré la nécessité de prévoir la construction d’une «maison d’isolement». Cette fonction a été remplie faute de mieux par la chapelle de l’Hôpital, «qui sert aux deux confessions», précise le compte rendu.

Cette année-là, 32 malades atteints de la variole ont été hospitalisés et plusieurs membres du personnel l’ont contractée. Trois d’entre eux en sont morts.

Créé: 17.07.2019, 07h16

Articles en relation

Le sultan, le professeur de mendicité et les eaux de l’Arve…

Il y a 140 ans Il y a 140 ans, la Tribune de Genève, née le 1er février 1879, vivait son premier été. Qu’y lisait-on alors? Notre série d’été, en collaboration avec la Bibliothèque de Genève. Plus...

Un lecteur râleur se plaint de la saleté des rues genevoises

Il y a 140 ans Il y a 140 ans, «La Tribune de Genève», née le 1er février 1879, vivait son premier été. Qu’y lisait-on alors? Notre série d’été, en collaboration avec la Bibliothèque de Genève. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.