La loi sur la laïcité passe l'épaule, mais pas partout

Votation cantonaleLa nouvelle législation obtient 55,05% de oui. Deux communes, dont Vernier, ont toutefois basculé dans le camp du non.

Genève, le 10 février 2019. Ambiance au café Gavroche, ce dimanche à midi, suite aux résultats des votations sur la loi sur la laïcité.

Genève, le 10 février 2019. Ambiance au café Gavroche, ce dimanche à midi, suite aux résultats des votations sur la loi sur la laïcité. Image: Magali Girardin

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

La victoire des partisans de la loi sur la laïcité de l'Etat est indiscutable, mais on est loin du plébiscite. Avec 55,05% de suffrages favorables, la législation cadrant les liens de l'Etat avec les communautés religieuses et ancrant le principe de laïcité de l'Etat dans la pratique a été validée dimanche par le peuple. Les résultats détaillés sont cependant assez contrastés.

Vernier dit non

Deux communes sur 45 ont en effet refusé la loi (Vernier et Avusy), alors que dans quelques autres le oui ne l'emporte que de justesse. C'est particulièrement le cas en Ville de Genève (51,3% de oui), mais où les bureaux de vote des quartiers populaires ont clairement basculé vers le non. A Mail-Jonction, les référendaires obtiennent leur meilleure score avec 59,69% d'avis négatifs.

A l'inverse, ce sont dans les communes où l'Entente règne presque sans partage que le oui s'impose le plus largement. A Cologny, il franchit même la barre des 70% (71,39%), alors que Vandoeuvres en reste à 69,86%.

Rejetée par la grande majorité de la gauche, la nouvelle loi était soutenue par la droite, le Mouvement citoyens genevois (MCG) ne donnant pas de consigne de vote. Le résultat du vote réjouit particulièrement l'association «La laïcité, ma liberté», qui réunit des personnalités politiques de différents partis. «Les électrices et électeurs genevois ont confirmé par leur vote sans appel que le droit à la différence ne peut et ne doit jamais constituer une différences des droits, écrit l'association. Les outrances, les menaces et les contre-vérités de l'alliance référendaire contre nature - qui a pour seule valeur commune la haine de la laïcité de l'Etat - n'ont pas convaincu la population, profondément attachée à sa laïcité et consciente de ses nombreux bienfaits.»

Les référendaires ne désarment pas

Le comité référendaire accuse évidemment le coup. Réunis dans un café dans l'attente des résultats, une cinquantaine de militants n'ont pas caché leur déception à leur annonce, avant de très rapidement se reprendre. «Ce n'était qu'une étape, a immédiatement lancé Sabine Tiguemounine, conseillère municipale écologiste de Meyrin. La jeunesse a montré qu'elle pouvait se mobiliser. Nous avons beaucoup appris lors de cette campagne.»

Député d'Ensemble à gauche, Pierre Vanek entend du reste bien ne pas en rester là. «J'estime que le résultat que nous avons obtenu est très bon, explique-t-il. Nous avons changé le rapport de force puisque nous étions ultra-minoritaires au Grand Conseil. Il est par conséquent légitime de réexaminer les points les plus problématiques de cette loi, qui était en fait un paquet ficelé. Le parlement aura l'occasion d'y revenir par le biais du projet de loi que nous allons déposer et qui reprend uniquement les éléments non contestés de la législation soumise à la population.» (TDG)

Créé: 10.02.2019, 16h16

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Trump décrète l'urgence nationale pour construire son mur
Plus...