«Il est logique pour Globus de quitter Balexert»

GenèveNicolas Inglard, spécialiste en commerce de détail, n’est pas surpris par le retrait de Globus à Balexert.

Image: Pierre Abensur (archives)

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Globus a annoncé mardi son intention de fermer son magasin Globus à Balexert mais d’y conserver sa boutique Schild, qui se transformera en centre prêt-à-porter Globus de taille modeste. La filiale de Migros va supprimer 60 postes dans ce cadre. Une décision pas forcément surprenante, selon Nicolas Inglard, directeur de l’agence genevoise Imadeo.

Que pensez-vous de l’annonce de Globus?
Le fait que Globus se resserre sur son magasin au Molard s’inscrit dans une logique générale de resserrements des grands magasins sur leurs flagships. Quand les affaires sont difficiles, on se concentre sur les gros morceaux. Globus se consolide depuis des années. Qu’il garde sa boutique Schild, transformée en petit magasin Globus, est plus difficile à comprendre. Ça ressemble à un compromis.

Balexert n’est pas assez attractif pour Globus?
Les grands magasins se doivent d’être attractifs, Balexert ne l’est pas assez pour Globus, qui est haut-de-gamme. Balexert était à ses débuts le plus grand centre commercial suisse en termes de volume d’affaires. Il est désormais troisième, derrière Glattzentrum à Zurich et Spreitenbach, en Argovie. Il perd des places alors que les autres évoluent aussi dans un marché difficile. C’est un signe de perte de compétitivité. Quand un bateau qui navigue moyennement sillonne un océan agité, c’est la double peine. Il est logique de quitter Balexert.

N’est-ce pas plutôt une question d’emplacement géographique?
Balexert se trouve près de la frontière et dans des quartiers populaires, sans doute pas l’idéal pour Globus qui a raison de se renforcer dans des lieux exceptionnels, comme Manor au centre-ville. Mais son service y est aussi top qualité: mise en scène superbe, disponibilité des vendeurs, produits excellents. C’est un modèle du genre.

Suffisant dans le climat actuel si concurrentiel?
Peut-être pas. Si on regarde aux États-Unis, même les magasins qui ont un positionnement de luxe subissent la vague du e-commerce et nous avons le tourisme d’achat en plus. Regardez à Annecy, qui va rénover ses galeries Lafayette: ils ciblent la clientèle genevoise.

À quoi ressemblera le commerce de détail dans une décennie?
Il y a une tendance vers des magasins moins grands avec plus de showroom. Les produits seront mieux mis en valeur. Plus besoin de gros stocks: les clients commanderont sur place, en ligne, pour être livrés depuis un entrepôt, en périphérie. Il y aura moins de personnel, en boutique et dans les entrepôts, ou l’automatisation progresse. Le e-commerce est encore plus sujet à la concentration que le commerce physique, ce qui donne naissance à des acteurs monstrueux, comme Amazon et Alibaba.

Le e-commerce suisse peut-il se démarquer dans ce contexte?
Regardez Galaxus et Digitec, ce sont des succès. Galaxus va ouvrir un site pour l’Allemagne pour des questions de volumes et d’économies d’échelle. Le commerce de détail n’a jamais été autant bousculé. La première grande secousse date des années 1970, quand on développait les grands formats. On est en plein dans une deuxième, avec le développement de la logistique e-commerciale. De nouveaux acteurs en profiteront, d’autres vont fermer. (TDG)

Créé: 16.05.2018, 16h32

Le commerce de détail n’a jamais été autant bousculé, estime Nicolas Inglard, directeur de l'agence Imadeo. (Image: DR)

Articles en relation

Globus biffe soixante emplois à Balexert

Commerce de détail La filiale de Migros ferme son grand magasin dans le centre verniolan. Le groupe subit le choc du tourisme d’achat et du Web. Plus...

Globus dégraisse, mais maintient 500 emplois au centre de Genève

Distribution La filiale de la Fédération des coopératives Migros prévoit de stabiliser ses effectifs à Genève et Lausanne. Plus...

Licenciés, des ex-employés de Globus se rebiffent

Commerce Six collaborateurs de l’enseigne mis à la porte évoquent un climat délétère et une vingtaine de licenciements. Globus réplique. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Affaire Maudet: nouvelle révélation
Plus...