Passer au contenu principal

Du logement social va pousser au bord du Rhône

La Fondation Nicolas Bogueret proposera dix appartements à la rue de la Coulouvrenière.

Ce projet entend favoriser l'insertion sociale.
Ce projet entend favoriser l'insertion sociale.
DR/Atelier Archiplein

Dès son titre, le projet lauréat du concours d’architecture organisé par la Fondation Nicolas Bogueret invite à la rêverie: «Tous au Rhône, et au sud». Même si le site, face au fleuve, est exceptionnel, ce ne sont pas des lofts luxueux qui seront mis sur le marché, vraisemblablement au début de 2021. Au 1, rue de la Coulouvrenière, le futur bâtiment abritera dix logements sociaux et, au rez-de-chaussée, un espace d’activité qui sera occupé par l’Atelier Galiffe.

Pour concevoir ce projet, la fondation a choisi de passer par un concours d’architecture certifié SIA 142 sur invitation. Dix bureaux y ont participé. Mardi, le jury a présenté le résultat de ses délibérations. «C’est à l’unanimité que nous avons désigné le lauréat», a précisé Nicolas Piguet, son président, également membre de du conseil de la fondation. Son projet est le fruit du travail du bureau genevois Atelier Archiplein.

Des matériaux naturels

«Trois éléments ont guidé et structuré notre réflexion, a expliqué Francis Jacquier, le responsable du projet pour Atelier Archiplein. Le premier est l’utilisation de matériaux naturels, la pierre et le bois, dans une perspective de développement durable. Le deuxième point est la recherche de la meilleure insertion possible dans ce site pour un bâtiment de dimension modeste (trois étages sur rez-de-chaussée). Enfin, les typologies choisies, notamment la distribution par coursive, sont le troisième élément important.»

Ces choix ont visiblement séduit le jury, composé en grande majorité de professionnels. Ses membres ont notamment apprécié le regroupement des logements, soit deux par deux, soit individuellement, autour de la coursive. «Cette configuration permet d’envisager une forme de contact entre habitants avec une justesse de mesure», note le jury dans son rapport.

L'insertion sociale favorisée

Ce dernier point n’est pas un détail, s’agissant d’un immeuble à caractère social. Didier Fischer, le président de la fondation, a insisté lors de son allocution sur l’exemplarité que constitue à cet égard ce projet immobilier: «Le fait qu’il sera implanté au cœur de la cité est important pour favoriser l’insertion dans la société de personnes à bas revenus», a-t-il précisé.

Enfin, le conseiller d’État Thierry Apothéloz a remercié la Fondation Nicolas Bogueret et le CSP pour leur action complémentaire à celle de l’État. «La question du logement est un axe fondamental pour qui veut permettre l’insertion de cette population», a-t-il conclu.

Les projets font l’objet d’une exposition au Forum du Centre social protestant, 14, rue du Village-Suisse.

Cet article a été automatiquement importé de notre ancien système de gestion de contenu vers notre nouveau site web. Il est possible qu'il comporte quelques erreurs de mise en page. Veuillez-nous signaler toute erreur à community-feedback@tamedia.ch. Nous vous remercions de votre compréhension et votre collaboration.