Localsearch distribue 3,2 millions de bottins: inutile?

Numéros de téléphoneLes Genevois qui n'utilisent pas l'annuaire sont invités à se désabonner. Chaque résiliation rapportera 5 fr à Hopiclowns.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

La recherche d'un numéro de téléphone est bien plus aisée via un ordinateur ou mieux un mobile et une des deux applications leaders en Suisse local.ch et search.ch que depuis le bon vieux bottin. Pourtant, chaque année Local.ch, une filiale de Swisscom, imprime et distribue encore des millions de bottins en Suisse, 3,2 millions exactement, dont 175'000 pour le seul canton de Genève en 2016. Un énorme gaspillage, selon Luc Barthassat.

Le ministre de l'environnement s'en est inquiété directement ce printemps tout en haut de la hiérarchie du premier opérateur téléphonique du pays, raconte Le Matin vendredi. La direction de l'entreprise Local.ch a convenu avec le magistrat que la carte de désabonnement qui se trouvait déjà à la dernière page du bottin passe en première page afin d'être plus visible. En prime, l'entreprise donnera 5 francs à Hôpiclowns pour chaque désabonnement, confirme Christos Bräunle, porte-parole de Localsearch. A noter que les Genevois n'ont pas attendu l'appel antigaspi du magistrat, car le nombre de bottins distribués a déjà fortement diminué depuis deux ans: 216'000 exemplaires en 2014, 195'000 en 2015.

Local et Search, qui appartenait à Tamedia (éditeur de la Tribune), ont fusionné ce printemps. Swisscom Directories SA vient d'être rebaptisée Localsearch au début octobre. Tamedia détient 31% de Localsearch. Les deux portails de recherche d'information, qui figurent parmi les sites Internet les plus visités de Suisse, continueront d'exister côte à côte. Localsearch prétend connecter 7,3 millions de clients uniques et plus de 42 millions de visites par mois.

Ce premier accord est pour l'instant circonscrit au canton de Genève. «Selon le succès de cette opération test, nous réfléchirons à l'étendre à d'autres cantons», dit Christos Bräunle. Les poubelle genevoises pourraient être rapidement allégées de 80 tonnes de papier. C'est le poids des annuaires inutiles, a calculé Luc Barthassat, qui estime qu'un Genevois sur quatre pourrait résilier son abonnement. Pour Localsearch, ce seront autant de coûts en moins.

On peut aussi résilier son abonnement en ligne ici. Local.ch offre d'autres services, comme la marche à suivre pour éviter le démarchage publicitaire. (TDG)

Créé: 04.11.2016, 16h33

Articles en relation

search.ch et local.ch sont les sites les plus utilisés

Internet Les sites les plus utilisés dans l'offre Internet en Suisse et au Liechtenstein sont search.ch et local.ch. Par mois, près d'un Suisse sur deux a recours à l'un ou l'autre. Plus...

Gare aux arnaques à l'annuaire via des fax!

Suisse Suite à de nombreuses réclamations, le Secrétariat d'Etat à l'économie appelle à ne pas répondre à ces offres frauduleuses ou à les contester. Plus...

Même avec un astérisque, les usagers sont importunés

Télémarketing La SECO a reçu plus de 20'000 plaintes en trois ans, malgré la loi de 2012 interdisant le démarchage téléphonique aux personnes qui le demandent. Plus...

Le Canton de Genève affiche l'annuaire des fonctionnaires en ligne

Services publics L'annuaire imprimé des services et des offices de l'administration centrale disparaît. Le nouvel annuaire est perfectible. Plus...

Swisscom veut acquérir intégralement local.ch

Annuaire numérique L'opérateur de télécommunications soumet à l'entreprise vaudoise, convoitée par le groupe de presse Tamedia, une offre de reprise de 230 millions pour l'acquisition totale du portail d'annuaires en ligne. Plus...

63% des Suisses consultent le bottin

Selon la dernière enquête menée par les Recherches et études des médias publicitaires (REMP), 63% de la population, soit 4 millions de gens, utilisent l'un ou l'autre des 95 «Local Guide» diffusés dans le pays en 2016 (67% un an avant). Sans surprise, ce sont surtout les personnes âgées de 50 ans et plus qui utilisent le bottin. Local dit ajuster le tirage et vouloir éviter d'adresser des exemplaires inutiles.

Zip.ch, un concurrent genevois

Zip.ch, une entreprise fondée par un Genevois s'est lancée depuis quelques mois sur le marché de l'annuaire et de la recherche d'information en Suisse. Alexandre de Senger, par ailleurs cofondateur de la société d’affichage numérique Neo Advertising, Lausanne, a obtenu 1,5 million de francs d'un groupe d’investisseurs proche du family office suisse Colombo, a indiqué Le Temps en mars dernier.

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Mugabe démissionne
Plus...