Le lobby des nageurs milite pour que Genève-Plage ouvre à l’année

Plein airLe plus beau site aquatique du canton est au cœur de débats animés. Explications.

Genève-Plage et son bassin olympique, dans lequel certains aimeraient pouvoir nager chaque jour jusqu’à 22 h.

Genève-Plage et son bassin olympique, dans lequel certains aimeraient pouvoir nager chaque jour jusqu’à 22 h. Image: LAURENT GUIRAUD

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Faut-il y voir un signe supplémentaire, positif celui-là, du réchauffement climatique? Toujours est-il que la nage est désormais devenue un sujet de tous les jours. Pour preuve: alors que les piscines en plein air ferment, on ne parle que d’elles. Nos bassins – une bonne trentaine dans le canton, toutes longueurs confondues – s’invitent dans les discussions, on crée des groupes de travail sur leur avenir, on lance des études pour évoquer leur viabilité hivernale.

La Ville de Lancy montre l’exemple; elle a lancé officiellement cette semaine son ouverture à l’année. Écho médiatique à la mesure de l’événement attendu. En décembre ou janvier, si la neige se mêle à la fête, on ira nager en chaussant les peaux de phoque pour remonter la butte de Marignac. Le reportage fait déjà rêver.

Horaires critiqués

Ailleurs, le rêve n’est pas encore réalité. Le Département cantonal de la cohésion sociale fait plancher ses ingénieurs mandatés sur l’exploitation élargie des installations existantes. Faisable ou déraisonnable? Genève-Plage ne figure pas sur la «short list» des adresses susceptibles de se mettre, après-demain, à l’heure d’hiver. Or, ce site aquatique – parmi les plus beaux de Suisse romande – est en ce moment au centre de tous les débats.

Ses usagers sont des loquaces, ils n’attendent pas de rendre, le 15 septembre au soir, les clés de leur cabine pour interpeller la direction sur plusieurs points sensibles. Bilan animé. Sur la modification des horaires en cours de saison – à trois reprises, on a varié les «Prière de sortir du bassin» et les entrées matinales – cette même direction reconnaît «que des gens ont pu être pénalisés, compte tenu des conditions météo favorables à leur pratique. Il a fait plus beau et plus chaud que d’habitude.» Le responsable du lieu précise: «On corrigera, tout en entrant en matière sur la possibilité d’ouvrir nos bassins à 7 h du matin. La chose et son financement sont étudiés de près.»

D’aucuns en veulent plus: des nocturnes jusqu’à 22 h pour le bassin olympique et une accessibilité à l’année de la plage nouvellement aménagée. Non plus une piscine saisonnière mais un centre aquatique en somme, à la mesure de la surface à disposition. Histoire de doter la Rive gauche, largement prétéritée, d’une offre inspirée du modèle populaire des Bains des Pâquis, le phare et sa jetée en moins. C’est ambitieux.

Du temps pour nettoyer

Christian Marchi tempère l’enthousiasme: «Quand on enregistre jusqu’à 8000 entrées par jour, il faut du temps pour nettoyer la piscine et permettre aux particules de saleté de se déposer sur le fond avant d’engager le robot. Nos usagers accepteraient mal de nager dans une eau trouble. Quant à la viabilisation hivernale, elle se heurte à notre système de chauffage utilisant l’eau du lac. Sous les 8 degrés, il ne fonctionne plus. De surcroît, nos canalisations ne sont pas hors gel. Il faudrait alors changer l’ensemble de la machinerie.»

Les enthousiastes n’en démordent pas. Ils se recrutent au sein de l’association des Usagers des bains et piscines genevoises (UBPG). Une amicale de nageurs retraités? Non, plus de 1500 actifs bien décidés à se faire entendre. Ils ont déjà une jolie victoire à leur compte: la mise en commun des bonnes volontés, jusqu’à l’échelon cantonal, pour que la piscine de Marignac puisse enfin se lancer, et nous avec, dans l’expérience de la nage en hiver. Mais ils en veulent, à raison, beaucoup plus.

Un «magic pass du nageur»

L’abonnement général (autrement appelé «magic pass du nageur») figure dans leurs objectifs. Soit un sésame unique pour toutes les piscines du canton comme il en existe un déjà pour les musées genevois. L’analogie, il en est l’auteur, plaît beaucoup au conseiller administratif Sami Kanaan. Le conseiller d’État Thierry Apothéloz se montre également ouvert. «Du coup, cela favoriserait l’harmonisation des horaires et une amélioration significative dans l’utilisation des infrastructures actuelles», souligne Gérard Jolimay, le président de ce lobby qui promet de grandir. C’est à lui, le premier, que revient l’idée de créer un centre nautique dans cette piscine dont il est, sans se taire, l’abonné exigeant.

Fermer huit mois, aberrant

Et la plage des Eaux-Vives, M. Jolimay? «C’est un très joli plan d’eau, mais, en l’absence de vestiaires, il n’est pas conçu pour les nageurs. Or, juste à côté, on dispose d’infrastructures existantes qui restent fermées huit mois sur douze. C’est aberrant. Il faut que ça change. Genève-Plage est un joyau dont on doit pouvoir profiter toute l’année. Que celui qui n’est pas nageur puisse au moins accéder à la pelouse, tout en buvant un verre.» Et trinquer sous la neige avec son voisin de la rive en face.

Créé: 11.09.2019, 07h26

Articles en relation

Genève renforce son accès à l’eau

L’éditorial Plus...

La piscine de Lancy lance ce lundi son ouverture à l’année. Une première suisse

Plein air Partout ça ferme, sauf à l’avenue Eugène-Lance, qui accueille les nageurs de 11 h à 19 h, 7 jours sur 7. Plus...

Bains de foule et de piscine festive ont ravi des milliers de personnes

Plein air Du Jardin anglais à Carouge, en passant par les bassins de Lancy, les amateurs de fêtes populaires ont réussi leur week-end. Récit. Plus...

Au Lignon, la piscine la plus haute de Genève a été fermée en urgence

Sécurité Des jeunes ont été surpris sur la rambarde, à 100 mètres de hauteur. Les propriétaires déplorent des nuisances en hausse. Plus...

Lessives et douches sauvages bannies de la piscine des Vernets

Social Des migrants utilisaient les vestiaires pour leur hygiène corporelle. Pour la Ville, il faut multiplier les points d’eau gratuits. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Après les frappes iraniennes sur l'Arabie saoudite
Plus...