Votre navigateur est obsolète. Veuillez le mettre à jour avec la dernière version ou passer à un autre navigateur comme ChromeSafariFirefox ou Edge pour éviter les failles de sécurité et garantir les meilleures performances possibles.

Passer au contenu principal

Les livreurs de plats dévorés à la sauce Uber

Indépendance. «Si j’ai un accident, c’est pour moi», a bien saisi un livreur qui n’est pas assuré contre le chômage, doit déclarer ses revenus à l’AVS et ne cotise pas au 2e pilier.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.

S'abonnerSe connecter