Passer au contenu principal

Le lion du Grand-Saconnex cache un mystère

Coupé d’argent au lion naissant de gueules armé et lampassé d’or, et de sable à trois étoiles d’argent.

Le blason du Grand-Saconnex, adopté en 1914, comporte une particularité. En effet, le Conseil administratif, dans son règlement d’utilisation des armoiries daté du 5.11.2009, ne fait pas mention de la couleur «or» qui, selon l’intitulé, garnirait la langue (lampassé) et les griffes (armé) du lion. Pour quelle raison? Mystère. Du coup, l’écusson ci-dessus ne comporte pas la couleur or. Le terme «coupé», lui, indique que le blason est divisé horizontalement en deux parties égales. Quant au mot «naissant», qui qualifie le lion, il souligne que l’animal semble sortir d’une des deux parties de l’écu.

La Commune a quasi copié les armes de la famille de Saconnay, la plus ancienne et la plus puissante du Pays de Gex, qui possédait des fiefs au Grand-Saconnex. Deux pierres tombales provenant de son caveau du XVe siècle, perdues à la Révolution française puis retrouvées, comportent ces armoiries. A noter que la commune de Bursinel, sur La Côte, présente le même blason, à un détail près: les étoiles ont six pointes au lieu de cinq.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.