Passer au contenu principal

Licenciée à tort, elle gagne son bras de fer en justice

Les juges somment le Département de l’instruction publique de réintégrer la fonctionnaire.

Assistante sociale auxiliaire, elle a travaillé au Cycle des Grandes-Communes puis à ceux de Drize (sur la photo), de Pinchat et des Coudriers.
Assistante sociale auxiliaire, elle a travaillé au Cycle des Grandes-Communes puis à ceux de Drize (sur la photo), de Pinchat et des Coudriers.
Magali Girardin

Le Département de l’instruction publique (DIP) se fait taper sur les doigts par la justice. Un récent arrêt de la Chambre administrative annule le licenciement d’une assistante sociale et ordonne au DIP de la réintégrer. Cette dernière, que nous appellerons Rosa, se voit allouer une indemnité de 2000 francs à la charge de l’État.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.