Passer au contenu principal

Pour libérer les boîtes à lettres de la pub

La start-up Ecolads remplace les prospectus imprimés par des e-mails, et permet de choisir ceux qu'on veut recevoir.

Jean-Marc Desplobains et ses associés veulent en finir avec les tous-ménages imprimés.
Jean-Marc Desplobains et ses associés veulent en finir avec les tous-ménages imprimés.
Steeve Iuncker-Gomez

La boîte à lettres bourrée à craquer de publicités au retour des vacances, tout le monde connaît. Même l’autocollant «Pas de pub», à l’efficacité toute relative, n’offre pas vraiment de garantie contre ce matraquage. Mais une start-up genevoise, Ecolads, pense avoir trouvé la parade, avec un système qui entend ménager la chèvre et le chou. L’idée lancée par Jean-Marc Desplobains et ses trois associés est simplement de remplacer les publicités imprimées par leur version numérique envoyée par e-mail. Cela permet de limiter drastiquement le gaspillage de papier et de se prémunir contre les prospectus non désirés. Quant aux distributeurs de tous-ménages, Ecolads leur offre plus d’efficacité à moindre coût.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.