Les socialistes veulent 2000 logements sur le golf de Cologny

AménagementPour le PS, l’endroit est idéal. Il propose son déclassement du terrain de 44 hectares en zone de développement.

La députée Caroline Marti est la benjamine du parlement genevois.

La députée Caroline Marti est la benjamine du parlement genevois.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Le golf de Cologny? Un endroit idéal pour construire du logement. C’est le point de vue du Parti socialiste qui va déposer une motion au Grand Conseil pour déclasser ce terrain de 44 hectares en zone de développement. «Il est très bien situé, proche de la ville et il offre un potentiel d’au moins 2000 logements», estime Caroline Marti.

Cette députée est la plus jeune du parlement. «Je siège à la Commission du logement et je constate que le plus difficile, c’est de trouver des terrains pour construire. Il devient impossible de s’attaquer à la zone agricole car nous touchons bientôt aux quotas de terres arables que nous impose la Confédération, les fameuses surfaces d’assolement (SDA). Par ailleurs, les normes contre le bruit et le transport de matières dangereuses limitent encore les possibilités.»

«Le golf de Cologny, lui, ne se heurte à aucun de ces obstacles, poursuit Caroline Marti. Il n’est pas englobé dans les SDA et il n’y a ni bruit ni transport de matières dangereuses à proximité.» Elle propose donc de déclasser ces terrains en zone 3 de développement. «Cela permettrait de réaliser 50% de logements subventionnés.» Il est actuellement affecté à la zone agricole.

Pour la députée, son urbanisation permettrait en outre de mieux rééquilibrer les logements dans le canton, la région Arve-Lac faisant peu d’efforts en la matière. «En plus, la Commune aurait les moyens d’investir dans les infrastructures, c’est un ghetto de riches», poursuit Carole-Anne Kast, présidente du parti. Elle fait référence à Vandœuvres, la commune sur laquelle se trouve le golf, même s’il est communément appelé golf de Cologny.

Traversée de la rade oblige...

Ces 44 hectares appartiennent à un seul propriétaire, la Société Immobilière du Golf de Bessinge SA, dont le président est Yves Mirabaud et les administrateurs Stéphane Barbier-Mueller et Peter Gage. «C’est un avantage de n’avoir qu’un seul propriétaire», assure Caroline Marti. Reste que si cette dernière ne souhaite pas construire, rien ne se passera. «L’Etat peut toujours commencer une planification et, éventuellement, exproprier si rien ne se fait», assure l’élue.

Le Parti socialiste n’avance pas un dernier argument qui plaiderait en faveur de la construction sur ce site: la réalisation de la traversée du lac. La Confédération a toujours dit qu’elle ne pourrait être financée qu’à la condition que cette rive soit suffisamment habitée. Or elle est actuellement sous-densifiée.

Créé: 09.03.2015, 12h53

Sondage

Faut-il bâtir 2000 logements sur le golf de Cologny?





Le golf de Cologny est en fait situé sur la commune de Vandoeuvres. Situé en zone agricole, le terrain qui appartient à la société immobilière du golf de Bessinge SA, ne fait pas partie des surfaces d'assolement fixées par la Confédération et dont la pénurie menace le développement urbain du canton.

En jaune, la zone villa (5 dans la nomenclature de l'aménagement du territoire), en orange, la zone village (4) en vert, des zones naturelles. Sans coloration, la zone agricole qui comme son nom ne l'indique pas correspond à tout terrain non classé.

Articles en relation

La politique sociale du logement sauve sa peau

Taux hypothécaires Les rendements acceptés par l’Etat pour des logements sociaux ne sont pas excessifs. Le Tribunal fédéral avait semé le doute. Plus...

Des locataires dénoncent la vétusté de leur immeuble

Logement Les coupes d’eau et le froid excèdent les habitants du 110 route de Saint-Julien, un édifice appartenant à une fondation rattachée à l'Etat. Plus...

Pour des logements abordables près des gares CFF

Immobilier Editorial L’Asloca veut forcer l’ancienne régie à construire davantage de logements abordables sur ses terrains. Plus...

Antonio Hodgers, un débutant prometteur qui irrite l’Asloca

Bilan du Conseil d’Etat (3/8) L’écologiste en charge du logement a passé sa première année au Conseil d’Etat sans anicroche. Mais les attentes sont fortes. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.