Passer au contenu principal

Les ratés du Léman Express exaspèrent aussi les cheminots

À bout, des employés des CFF et de la SNCF prônent une scission temporaire du réseau à Annemasse. Avec pour conséquence: devoir changer de train.

Le Léman Express, en gare de Cornavin.
Le Léman Express, en gare de Cornavin.
Laurent Guiraud

Et si on effaçait tout pour recommencer? Le doute étreint sérieusement les cheminots de part et d’autre de la frontière quant à la possibilité d’assurer à court terme un service correct sur le Léman Express.

Retards et suppressions de trains y abondent, surtout depuis que le réseau transfrontalier s’est vraiment déployé dans les deux pays, mi-janvier, le mouvement de grève s’étant estompé en France. Mardi encore, un train Flirt en panne à Annemasse a bloqué les lignes vers Genève, Annecy et Saint-Gervais.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.