Après une législature agitée, Corsier retrouve le calme

Commune par commune (1/12)L’Exécutif a été élu tacitement, faute de concurrent. Une nouvelle liste tente d’entrer au Conseil municipal.

Image: Steeve Iuncker-Gomez

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Le calme serait-il revenu à Corsier? Rarement une campagne électorale a été aussi paisible dans cette petite commune lacustre. Faute de concurrent, le prochain Exécutif est déjà connu. Aucune bataille politique n’aura donc lieu à ce niveau. Une première dans ce village habitué aux luttes intestines et affiches arrachées.

«Nous avons trouvé notre équilibre», confirme, serein, le maire, Eric Anselmetti, qui a pris ses fonctions en cours de législature. Son prédécesseur avait été poussé à la démission par l’ensemble du Municipal, qui lui reprochait sa gestion opaque des finances et du personnel de la Commune. Interpellée à ce sujet, la Cour des comptes a réalisé un audit en 2017. La Mairie s’en est inspirée pour prendre une série de mesures. Elles ont visiblement porté leurs fruits. «Il y a eu une vraie remise en question du fonctionnement de la Commune», observe Denis Waechter, conseiller municipal Vert.

Lors de la prochaine législature, le maire sera secondé par son adjoint actuel François Jaccard et Christophe Baumberger, qui remplacera la PLR sortante Joëlle Martin Widmer. L’Exécutif élu, l’éventuelle surprise le 15 mars viendra de la composition du Municipal. Une quatrième liste intitulée «Corsier Demain» et portée par François Jaccard tentera d’entrer au Délibératif, actuellement composé du PLR (8 sièges), de l’Entente corsiéroise (8 sièges) et des Verts (1 siège). «Moi, qui suis retraité, excepté, tous nos candidats ont entre 30 et 45 ans; ils sont apolitiques, jeunes parents et viennent de milieux professionnels très différents», souligne François Jaccard. Les écologistes tenteront, eux, de ravir un second siège. «Les places risquent d’être davantage disputées», note Albert Sirolli, conseiller municipal PLR.

Les cinq prochaines années à Corsier seront marquées par deux projets d’envergure: la création d’une crèche d’une quarantaine de places ainsi que l’extension de l’école primaire.


Les chiffres

Population: 2161 habitants.

Sièges à pourvoir: 17 sièges au Conseil municipal. L’Exécutif est élu tacitement.

Dépense/hab. par année: 3224 francs.

Budget 2020: 8,070 millions.


Créé: 30.01.2020, 11h20

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Selon Hodgers, les récentes votations bloqueront la construction de 20.000 logements
Plus...