Le PBD perd son président, victime de l’arrivée de Stauffer

Elections nationalesLa campagne des petits partis du centre n’est pas un fleuve tranquille.

Thierry Vidonne

Thierry Vidonne Image: StudioRegard

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

La tentative de résurrection de l’ancien conseiller administratif d’Onex Éric Stauffer fait une victime: le président du PBD Genève et vice-présidence du PBD suisse, Thierry Vidonne, qui quitte ses fonctions.

Dans un message adressé à ses partenaires, il explique tirer ainsi les conséquences d’un désaveu infligé par le parti suisse qui ne souhaite pas voir l’ancien patron du MCG se présenter sous sa bannière aux élections nationales, ni sous celle de sa section genevoise. C’était la stratégie pourtant que préconisait Thierry Vidonne, lequel comptait sur l’ex-tribun du MCG pour sortir son parti des profondeurs électorales dans lesquelles il végète.

Désavoué, Thierry Vidonne annonce donc sa démission des fonctions qu’il occupait. Il retire du même coup sa candidature au Conseil national et aux États. La présidence du PBD Genève est reprise par André Leitner. Thierry Vidonne reste néanmoins membre du parti et conseiller administratif à Hermance où il avait élu sur une liste villageoise.

Alliance au centre ou pas?

Ce rebondissement va-t-il ressusciter l’alliance du centre? Depuis le printemps, les partis Évangélique, Vert’libéraux, PBD, Planète bleue et la liste Fédéraction, négociaient un apparentement en vue des élections de cet automne afin d’obtenir à plusieurs ce qu’il leur était impossible de décrocher séparément: un siège au national.

L’annonce de l’arrivée de l’ancien patron d’Eric Stauffer, au PBD, que les partenaires ont apprise à la fin de juillet, avait tout gâché. «Personnellement, je n’ai pas d’antipathie envers Stauffer, expliquait fin juillet par mail à ses amis la tête de liste du PEV, Florian Baier. Mais si nous l’avons dans notre périmètre, beaucoup de gens risquent de ne plus voter pour nous et pour la coalition. Sans imaginer ce qui se passerait si finalement la coalition du centre plaçait Stauffer au Conseil national!» L’annonce de ses objectifs dans La Tribune de Genève a aussi étonné: «Adhérer au PBD en annonçant vouloir reconquérir le MCG, c’est comme vouloir se marier avec une nouvelle femme en annonçant reconquérir l’ancienne», compare audacieusement Alexandre Peyraud (VL), surpris de «l’erreur stratégique».

Mais quoiqu’elle en dise, le problème de l’alliance, c’est qu’elle n’avait pas vraiment les moyens de se priver d’alliés. car en cumulant les résultats électoraux des uns et des autres ces dernières années, son étiage est autour de 3%. Or, il faut pouvoir rassembler entre 7 et 8% des voix pour espérer un siège au National… Thierry Vidonne et Eric Stauffer écartés, la question est donc maintenant de savoir si l’alliance avec le PBD, sous forme d’un apparentement de dernière minute, se fera. Les partis ont jusqu’à lundi midi, date du dépôt définitif des candidatures en vue des élections nationales, pour se décider. Avec ou sans le PBD, les alliés du centre croient en leurs chances: «Les gens veulent de l’action concrète, explique par exemple Laurent Seydoux, premier candidat sur la liste Fédéraction. Lors de notre campagne, nous donnerons la parole à ceux qui agissent sur le terrain en matière de développement durable, d’aménagement du territoire.» «Le hasard veut, ajoute Alexandre Peyraux des Vert’libéraux que le PLR et le PDC soient embourbés dans des scandales et le verdissement du PLR est tout sauf crédible.» Bref, à les croire, un bouleversement politique ne serait pas impossible.

Stauffer toujours candidat

Quoiqu’il arrive, la situation politique de la coalition du centre, du PBD et d’Eric Stauffer sera assez compliquée ces prochaines semaines… Car l’ancien patron du MCG annonce qu’il ne retirera pas sa candidature, malgré le départ de Thierry Vidonne. Même s’il le voulait d’ailleurs, ce serait légalement impossible! D’autre part, et à nouveau pour des raisons légales, il n’est pas question non plus de modifier le nom de la liste qu’il a déposée. Quoiqu’il arrive, la liste de Stauffer, PBD – Genève d’abord, sera donc présente aux élections d’octobre!

Contacté Eric Stauffer se dit «peiné» du départ de Thierry Vidonne. «Je me suis entretenu récemment avec le président du PBD Suisse et ai cru que nous nous étions compris. Mais des réseaux occultes ont joué. Manifestement, on ne veut pas voir Eric Stauffer à Berne.» Regrettant de ne pas pouvoir changer le nom de sa liste, qu’il aurait rebaptisée «Genève seule contre tous», il appelle les Genevois à se mobiliser en sa faveur: «On peut faire mieux pour Genève à Berne qu’aujourd’hui où personne ne tape du poing sur la table pour défendre notre canton!» Le ton de sa campagne est donné.

Créé: 09.08.2019, 18h38

Articles en relation

Le président du PBD Genève démissionne

Elections fédérales Désavoué par son parti au sujet de l'adhésion d'Eric Stauffer, Thierry Vidonne s'en va. Plus...

Accueillir Stauffer? Le Parti bourgeois-démocratique renâcle

Elections nationales Le candidat et le président de la section genevoise avaient confirmé l'adhésion au parti suisse. Mais celui-ci se tâte... Plus...

Elections fédérales: Eric Stauffer sera candidat à Genève

Politique L'ancien patron du MCG adhère au PBD Suisse. Il se lance sur une liste «Parti citoyen démocrate Genève d'abord»; le MCG est en ligne de mire. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.