Passer au contenu principal

Un laser pour mieux protéger les vignes

Des chercheurs genevois développent une solution sans pesticides pour combattre les champignons de vigne.

Le viticulteur Stéphane Gros (à g.) et le professeur Jean-Pierre Wolf collaborent depuis 2018 pour mettre au point la future station laser.
Le viticulteur Stéphane Gros (à g.) et le professeur Jean-Pierre Wolf collaborent depuis 2018 pour mettre au point la future station laser.
ALAIN-XAVIER WURST

Ces deux-là sont des empêcheurs de vendanger en rond. Leurs noms? Mildiou et oïdium. Des champignons qui s’attaquent à la vigne. Un fléau combattu à coups de fongicides épandus largement. Hélas, souvent trop largement. Mais dans les locaux de l’Université de Genève (UNIGE), des chercheurs sont en passe de trouver la parade.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.