Lancy ou Genève-Pont-Rouge? Les députés taclent le Conseil d’État

Léman ExpressLe Grand Conseil refuse toujours que la gare Lancy-Pont-Rouge devienne Genève-Pont-Rouge.

Pour la commune de Lancy, il est impensable que son nom soit gommé de la gare.

Pour la commune de Lancy, il est impensable que son nom soit gommé de la gare. Image: FRAUTSCHI PASCAL

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Le parlement persiste et signe. Dans le match qui oppose le Conseil d’État à Lancy, il choisit toujours le camp de la Commune, qui se bat pour que la gare Lancy-Pont-Rouge ne se transforme pas en Genève-Pont-Rouge.

La majorité de la Commission des affaires communales propose ainsi de renvoyer au Conseil d’État le rapport que ce dernier lui a transmis au sujet de la motion «Pour que Lancy-Pont-Rouge conserve son identité communale». Car l’Exécutif cantonal a répondu qu’il n’entendait pas revenir en arrière: «Genève est une désignation générique susceptible d’aider les voyageurs à mieux s’orienter», argumente-t-il. Or la Commune de Lancy ne veut pas de ce changement.

L'avis de la Commission de nomenclature

Ce petit camouflet à l’encontre du gouvernement est inscrit à l’ordre du jour de la session parlementaire de jeudi et vendredi. Il ne devrait pas susciter d’intenses débats puisque le renvoi au Conseil d’État a été approuvé par 8 commissaires contre 6 abstentions (PLR et MCG).

En fonction depuis 2002 sous le nom de Lancy-Pont-Rouge mais appelée à prendre de l’ampleur et de l’importance avec la mise en service du Léman Express, cette gare a fait l’objet, le 12 septembre 2016, d’un préavis de la Commission cantonale de nomenclature en faveur du changement de nom. C’est sur ce préavis que s’appuie le Conseil d’État. L’Office fédéral des transports – l’autorité compétente pour la désignation des gares – a suivi le même raisonnement dans sa réponse du 22 novembre à la Commune de Lancy.

La Commune se rebiffe

Pour cette dernière, il est tout simplement impensable que son nom soit ainsi gommé. Il s’agit d’une question d’identité et d’un problème de reconnaissance alors qu’elle devra consentir à de gros investissements en lien avec l’infrastructure. «Le Conseil d’État est aussi élu pour respecter les usages, non pour inventer des concepts soi-disant novateurs qui ne correspondent pas au langage de ses administrés», commente la socialiste Isabelle Brunier, rapporteuse de la commission.

Il faut admettre que les deux noms en concurrence peuvent l’un et l’autre se plaider. La décision à prendre est donc plutôt de nature politique que technique. La dernière instance à pouvoir trancher est le Conseil fédéral. Ce qu’il a déjà dû faire en 2014 à propos de la gare de Cossonay, devenue Cossonay-Penthalaz. La bagarre avait duré sept ans.

A Berne, on étudie

La Commune de Lancy devra-t-elle attendre aussi longtemps? Interrogé, le Département fédéral des transports (Detec) ne se prononce pas: «Le dossier est actuellement à l’étude au Detec, explique Florence Pictet, la porte-parole. Nous ne pouvons pas vous en dire plus pour l’instant sur l’issue et la durée de la procédure.» (TDG)

Créé: 22.11.2017, 17h18

Sondage

Êtes-vous pour ou contre le changement de nom de la gare de Lancy-Pont-Rouge en Genève-Pont-Rouge?





Articles en relation

Berne avalise le nouveau nom des gares du CEVA

Genève La Ville de Lancy, éjectée de la carte ferroviaire, est résolue à recourir. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Inquiétude chez les employés de TAmedia
Plus...