Passer au contenu principal

À Lancy, deux boucheries caillassées à leur tour

Les antispécistes continuent leurs raids nocturnes. Au total, six commerces vandalisés.

Après la boucherie caillassée aux Eaux-Vive, deux boucheries subissent le même sort à Lancy.
Après la boucherie caillassée aux Eaux-Vive, deux boucheries subissent le même sort à Lancy.
Laurent Guiraud

Les antispécistes caillasseurs de boucheries genevoises ont remis le couvert. Dans la nuit de jeudi à vendredi, ils ont quitté le centre-ville (leurs cibles précédentes: Molard, Grottes, Champel et Eaux-Vives) pour s’attaquer aux vitrines de deux commerçants à Lancy. La boucherie des Palettes et une charcuterie aux Communes-Réunies se sont réveillées avec des vitrines brisées, a révélé l’ATS.

Contacté, Francis Merle, patron de la boucherie des Palettes, qualifie le geste de lamentable. «Je respecte toutes les convictions, mais qu’on ne vienne pas nous embêter», dit-il. Avec cinq vitrines brisées, il a déposé une plainte et évalue le montant des dégâts à environ 20 000 francs. Les bouchers vont-ils être contraints d’installer des stores métalliques? «Nous ne sommes pas censés vivre dans un État de droit? lance Francis Merle. Moi, je n’ai pas les moyens d’installer un tel dispositif.»

Cet article a été automatiquement importé de notre ancien système de gestion de contenu vers notre nouveau site web. Il est possible qu'il comporte quelques erreurs de mise en page. Veuillez-nous signaler toute erreur à community-feedback@tamedia.ch. Nous vous remercions de votre compréhension et votre collaboration.