Lancy et Carouge sont fâchées d'être dépossédées de leurs gares

CEVALe Conseil d'Etat opte pour les dénominations Genève-Pont-Rouge et Genève-Bachet. Lancy va recourir.

Le chantier de la gare de Lancy-Pont-Rouge en 2015. Photo d'archive.

Le chantier de la gare de Lancy-Pont-Rouge en 2015. Photo d'archive. Image: Pierre Albouy

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Les noms des futures gares du CEVA privilégieront l'allusion à Genève lorsqu'elles se trouvent au cœur de l'agglomération. C'est la décision prise ce mercredi par le Conseil d'Etat et elle fâche grandement deux villes suburbaines, Lancy et Carouge, dont les noms ne figureront pas sur la carte ferroviaire.

La gare de Lancy-Pont-Rouge (en service et en cours de réfection) et la future halte de Carouge-Bachet doivent s'appeler Genève-Pont-Rouge et Genève-Bachet, selon les choix que le gouvernement cantonal a transmis à l'Office fédéral des transport (OFT) pour une validation définitive. Pour le Canton, l'avantage de ces dénominations est de situer clairement ces arrêts dans la «zone urbaine de Genève», de se calquer sur une logique déjà appliquée dans les agglomérations de Berne et Zurich, tout comme dans la région avec «Genève-Aéroport». Autres atouts: «une mise en valeur des futurs développements urbains» autour de ces gares ou encore des recherches facilitées de destination sur les applications de transport. Elles «affirment le statut métropolitain du canton», écrit le Conseil d'Etat qui a suivi l'avis de sa commission officielle de nomenclature.

Recours à Lancy

La colère gronde à Lancy où se trouvent les stations du Pont-Rouge et du Bachet, même si cette dernière halte devait initialement porter le nom de Carouge, devant desservir la cité sarde dont elle est une proche voisine. Troisième commune genevoise avec près de 32'000 habitants, la Ville compte recourir auprès de l'OFT. «Le Conseil municipal devrait voter jeudi soir une résolution en ce sens, soutenue par tous les chefs de groupe et l'Exécutif s'oppose aussi à ces dénominations», annonce Damien Bonfanti, magistrat lancéen chargé de l'Aménagement.

Pour cet écologiste, la décision cantonale trahit un mépris «insupportable» des communes alors que la sienne est appelée à payer quelque 9,4 millions de francs pour aménager le pourtour de ces haltes, même s'il s'agit d'infrastructure d'envergure régionale. «Nous avons beaucoup travaillé sur l'identité de Lancy alors que beaucoup croient encore qu'il y aurait deux communes (le Petit et le Grand-Lancy), poursuit l'élu. Ces noms de gares ruinent nos efforts. Et on ne voit pas pourquoi Meyrin, Vernier et Chêne-Bourg conservent pendant ce temps des gares à leurs propres noms.»

«Déception carougeoise»

A noter que Lancy demandait que son nom baptise la gare du Bachet, initialement dévolue à Carouge. Les deux villes ont perdu la partie. «Je suis très déçu car l'attrait et la spécificité de nos communes se marque aussi par des arrêts de transport public, commente Nicolas Walder, maire de Carouge. De plus, ces dénominations servent aussi à guider les voyageurs.» Les deux stations n'étant pas sur son territoire, la cité sarde ne peut que protester.

La commission de nomenclature a proposé un autre changement de dénomination par rapport à celles envisagées initialement: la halte de Champel-Hôpital devient Genève-Champel. Celle de Chêne-Bourg garde en revanche son nom. (TDG)

Créé: 28.09.2016, 16h18

Dossiers

Articles en relation

Le visage définitif des gares du CEVA commence à se dévoiler

Chantier Le montage des briques de verre et des structures d’acier est en cours dans trois stations. Plus...

Un quartier géant lié au CEVA prévu à Annemasse

Urbanisme L’aménagement de cette zone de 19 hectares s’inscrit dans le cadre de l’arrivée du RER en 2019 Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.