Le lac s'est fait chahuter comme un océan toute la journée de lundi

GenèveLa bise faiblit en soirée, mais les pompiers sont toujours à sécuriser arbres et toits. Chantiers au soleil couchant.

Des surfeurs téméraires ont tenté une sortie à Baby-Plage ce lundi après-midi. Les bords du lac ressemblent, il est vrai, à l'océan.

Des surfeurs téméraires ont tenté une sortie à Baby-Plage ce lundi après-midi. Les bords du lac ressemblent, il est vrai, à l'océan. Image: STEEVE IUNCKER-GOMEZ

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Le fond de l’air reste animé et venteux ce lundi soir au coucher du soleil, mais les rafales de bises ont perdu en vigueur. Elles devraient à nouveau se renforcer mardi dès la mi-journée, avec un pic annoncé à partir de 15 h.

Les pompiers, eux, sont toujours au travail. Après être intervenus au sol pour des chutes d’arbres notamment, ils ont pris de la hauteur. Des toitures arrachées en différents endroits du canton, à Satigny, Troinex et Versoix. «Pour la seule journée de lundi, nous dénombrons plus de 60 interventions», précise le commandant du SIS, Nicolas Schumacher.

A 20 h, les équipes continuent à sortir, on entend le bruit des sirènes sur les deux rives. Plus tôt dans la journée, il a fallu intervenir à la rue Fendt, une terrasse s’était envolée, blessant légèrement un passant.

Le lac, déchaîné puis vigoureux, s’est mis à faire des rouleaux en mode océanique, encourageant les surfeurs téméraires à se risquer du côté de Baby-Plage. À peine debout, le corps retrouvait l’eau et l’inconfort d’une planche chahutée dans tous les sens.

Sur la jetée des Bains des Pâquis, les héritiers de Jacques Tati font des figures à l’oblique, en se couchant dans la bise, face aux rafales qui les retiennent comme des poireaux inclinés. «Je n’avais plus fait cela depuis la tempête Lothar; c'était il y a 20 ans», glisse un nageur en eau vive passionné par le plein air qui s’emballe. Ailleurs dans la ville, on ne compte plus les deux-roues couchés sur les flancs. La bise qui tabasse au ras du bitume a des colères de vandale au milieu de la nuit.

Créé: 13.05.2019, 20h23

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Quand reprendre le travail?
Plus...