La victime de la rue de Lausanne avait provoqué

RixeLes juges ont tenu compte du comportement agressif de la victime, frappée au visage à l’aide d’un verre.

Photo d'illustration

Photo d'illustration Image: Maps

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Une nuit sanglante en 2016 dans le quartier des Pâquis, deux ans d’enquête et, maintenant, le jugement du Tribunal correctionnel. Sur les quatre Genevois qui ont frappé la victime dans un couloir donnant sur la rue de Lausanne, trois sont acquittés du chef d’agression.

Seul celui qui a cassé son verre de bière sur la tête du plaignant est condamné pour lésions corporelles graves et écope d’une peine – 12 mois de prison avec sursis – qui se révèle nettement moins sévère que le réquisitoire du Ministère public.

Verdict clément? En réalité, les juges se sont basés sur les images de vidéosurveillance. Pour eux, la victime a eu «une attitude provocatrice, agressive, menaçante et insultante» à l’égard des quatre prévenus, notamment en brandissant un couteau à plusieurs reprises avant que les coups ne pleuvent.

L'avocat fait appel

Par la voix de son avocat, Me Romain Jordan, la victime annonce faire appel du jugement du Tribunal correctionnel. «Mon client subit encore aujourd’hui les conséquences de son agression. Le jugement de première instance ne tient pas compte de nombreux éléments pourtant déterminants.»

Créé: 17.06.2018, 16h55

Articles en relation

«J’ai sauvé la vie du jeune blessé à la rue de Lausanne»

Genève Le patron d’un club de billard photographié souligne que la bagarre évoquée dans la «Tribune» n’a rien à voir avec son bar Plus...

Il se fait trancher une artère à la sortie d’un bar

Rue de Lausanne Quatre personnes, arrêtées au début du mois, sont prévenues de tentative de meurtre. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.