La traversée du lac se prépare comme la course de l’Escalade

BaignadeDes entraînements sont organisés aux Bains des Pâquis. Deux bouées permettent de nager la distance requise.

Ils seront 600 nageurs à s'élancer le 30 juillet. Image d'archive.

Ils seront 600 nageurs à s'élancer le 30 juillet. Image d'archive. Image: Magali Girardin

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

C’est l’affiche de l’été. On ne se lasse pas de la regarder et de pointer à chaque fois un détail supplémentaire. Sur fond bleu, un couple de nageurs mariés par un illustrateur qui aime jouer avec les anatomies. Il a dessiné une fleur très kitsch sur la poitrine dénudée de son baigneur du dimanche. Un homme ordinaire en somme, annonçant la traversée du lac du 30 juillet, deuxième du nom, dont il est un peu devenu l’icône anonyme.

«Le succès de cette affiche n’est pas indifférent au succès des inscriptions», notent les organisateurs. En un petit mois, les 600 bonnets à disposition ont en effet été attribués. Pour les retardataires, une liste d’attente, close à son tour. La jauge sécuritaire ne sera pas dépassée. Les responsables de cette nage au long cours, sans chronomètre ni classement, sont fermes sur ce point. Tous sont des membres actifs de l’Association d’usagers des Bains des Pâquis (AUBP), et plus particulièrement de son groupement sportif. Sans tomber dans le zèle préparatoire du triathlète, ils ont décidé de proposer aux néophytes une double initiation pratique. D’abord un entraînement collectif, du type Course de l’Escalade, mais en version aquatique.

C’était le samedi du Bol d’Or, en suivant les conseils d’une professeure de natation donnant des cours aux Bains des Pâquis durant la belle saison. Echauffement à sec, puis immersion à plusieurs en eau vive, histoire de partager les sensations de la nage en bande élargie. Les participants n’ont pas boudé leur plaisir. Ils reviendront le samedi 22 juillet, toujours aux Bains, où une deuxième session est prévue.

L’autre initiative ramène à une discipline plus individuelle. Deux bouées blanches, distantes de 100 mètres, ont été posées sur le plan d’eau surveillé, au-delà des pontons, dans le sens de la largeur. Il suffit de nager seize fois la distance pour se mettre dans les jambes et les bras la traversée à venir. Les amateurs ne se font pas prier, ils se succèdent du matin au soir dans ce bassin d’entraînement naturel.

Créé: 14.07.2017, 07h16

Articles en relation

La traversée du lac, le 30 juillet, s’ouvre à 600 nageurs

Genève Après une édition test, en été 2016, les Bains des Pâquis remettent ça le dimanche avant le 1er août. Plus...

La traversée du lac à la nage réussit sa première édition

Course populaire Ils étaient une soixantaine, ce dimanche matin, à nager sans boire la tasse les 1600 mètres reliant Genève-Plage aux Bains des Pâquis. Récit en immersion. Plus...

La traversée du lac à la nage: top départ cet été

Course populaire Les Bains des Pâquis organiseront à la fin de juillet la première course du genre. Distance: 1600 m. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.