La Fondation Wilsdorf sauve le cinéma Plaza

GenèveLa célèbre salle ne sera pas démolie. La fondation rachète le bâtiment. Un projet culturel axé sur le cinéma sera mis en place.

L'ancien cinéma sera entièrement rénové.

L'ancien cinéma sera entièrement rénové. Image: DR

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

C’est une très longue agonie qui prend fin, mais de manière totalement inattendue. Car le pire scénario semblait écrit pour le Plaza. Malgré des années de lutte pour le conserver, l’ancien cinéma n’attendait plus que le coup de grâce, sous la forme d’une démolition en règle. Et puis, non, elle n’aura pas lieu. La salle mythique est sauvée. La Fondation Hans-Wilsdorf a décidé de lui redonner un avenir, comme la «Tribune de Genève» vient de l’apprendre.

Depuis ce mercredi matin, Wilsdorf est désormais propriétaire de l’ensemble du bâtiment sis à l’angle de la rue Chantepoulet et de la rue du Cendrier et dans lequel se love l’ancien Plaza. Cette acquisition n’a qu’un seul but: assurer la conservation de la salle et lui donner une nouvelle vie centrée sur le cinéma.

Pourquoi le célèbre mécène, propriétaire de Rolex, s’est-il engagé dans cette démarche? «L’attachement des Genevois pour ce lieu est très fort, comme l’a montré la mobilisation pour le sauver, explique Marc Maugué, secrétaire général de la fondation. Nous avons considéré qu’il méritait d’être protégé. Après nous être assurés auprès du Canton et de la Ville de Genève que cet achat présentait un intérêt, nous sommes allés de l’avant.»

Base financière solide

Le complexe construit en 1952 par l’architecte Marc-Joseph Saugey appartenait à une société anonyme en main d’une famille italienne. Celle-ci a vendu mercredi la totalité de ses parts à la fondation Wilsdorf. Le prix de la transaction n’a pas été communiqué. Combien vaut-il? On peut rappeler qu'il y a quatre ans, alors que des défenseurs du Plaza évoquaient un rachat, un montant d’une centaine de millions de francs avait été évoqué.

Le montage mis en place doit offrir à la salle une base financière solide. Le bâtiment acquis, Wilsdorf va le remettre entièrement en droit de superficie à une fondation fille. «Celle-ci sera à but non lucratif», précise Marc Maugué. Cette structure pourra ainsi profiter des loyers des bureaux et des commerces de l’ensemble du bâtiment pour assurer l’exploitation de la future salle. Une manne qui devrait largement suffire.

Le directeur de la HEAD aux commandes

Cette fondation du Plaza sera présidée par Jean-Pierre Greff, directeur de la Haute école d’art et de design (HEAD). Il aura la mission d’élaborer un projet culturel. «L’idée est d’en faire un lieu d’accueil pour les nombreux festivals de cinéma à Genève et pour de multiples activités autour du septième art», explique Marc Maugué. En déplacement à l’étranger, Jean-Pierre Greff n’a pas pu nous communiquer son projet.

Restauration dans les règles

L’inauguration du futur Plaza n’est pas pour demain. Il faudra d’abord le rénover. «Nous comptons le faire dans les règles, au plus près de son état d’origine, assure Marc Maugué. Nous allons d’ailleurs demander le classement de la salle… et nous espérons l’obtenir.»

La question du classement de la salle, et donc de la reconnaissance de sa valeur patrimoniale, a été l’objet d’une saga longue de quinze ans. Si le bâtiment a été classé, ce ne fut pas le cas de la salle, pour des questions de rentabilité. Ce n’est, désormais, que partie remise.

Derrière les palissades

En 2015, les propriétaires présentent leur projet. La salle est démolie, on prévoit d’y réaliser des surfaces commerciales et, au-dessus, une soixantaine de logements pour étudiants. L’État autorise la démolition. La population se mobilise, une pétition réunit plus de onze mille signatures, des motions sont déposées et une initiative veut obliger le Canton à acheter le bâtiment. Elle sera invalidée par le Conseil d’État. À la fin de l’année 2018, malgré le baroud d’honneur des architectes, les travaux peuvent démarrer. Le cinéma est bouclé par des palissades de chantier, derrière lesquelles on imagine sa destruction. À la place se jouent des discussions entre les propriétaires et la Fondation Wilsdorf, qui dureront plusieurs mois, jusqu’au dénouement de mercredi. Le Plaza est sauvé.

Créé: 07.08.2019, 19h10

Articles en relation

Les défenseurs du Plaza vont au Tribunal fédéral

Patrimoine Les adversaires de la démolition de la salle de cinéma genevoise saisissent le Tribunal fédéral pour tenter de la sauver. Plus...

Cinéma Plaza: dernier baroud avant les grues

Patrimoine Architectes et défenseurs du patrimoine sollicitent les politiques pour éviter la démolition de cette salle emblématique. Plus...

Les défenseurs du Plaza annoncent sa destruction

Genève Le dernier recours a été rejeté. Vive inquiétude des membres de l’association, qui prône la sauvegarde. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.