La dure marche du progrès

Il y a 140 ansIl y a 140 ans, «La Tribune de Genève», née le 1er février 1879, vivait son premier été. Qu’y lisait-on alors? Notre série d’été, en collaboration avec la Bibliothèque de Genève.

La Tribune de Genève il y a 140 ans.

La Tribune de Genève il y a 140 ans. Image: DR

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

À la fin du XIXe siècle, l’usage de l’électricité se répand dans les villes et les campagnes. «La Tribune de Genève» du 11 juillet 1879 signale qu’un nouvel éclairage électrique va être installé sur le Grand-Quai (aujourd’hui quai du Général-Guisan), le pont et le quai du Mont-Blanc, ainsi que sur le quai des Bergues. Le quotidien évoque une autre nouveauté: le labourage par l’électricité. Une machine à vapeur fait tourner une dynamo qui produit du courant électrique. Celui-ci alimente un treuil sur lequel s’enroule un câble tirant la charrue. Bizarrement, cette invention n’a pas eu le succès escompté…

La marche du progrès est parfois difficile. La «Tribune» relate les déboires des Néerlandais pour amener le télégraphe dans leurs colonies de Java et de Sumatra, où les lignes sont détruites de nuit par les éléphants. «Outre l’hostilité systématique des éléphants, les tigres, les ours et les buffles sont un danger permanent pour les hommes chargés d’inspecter le télégraphe dans la jungle.» Quant aux singes, ils grimpent aux poteaux, se pendent aux fils, les brisent et emportent les isolateurs dans les bois. On n’est pas aidés!

Dans l’ouest des États-Unis, en revanche, le développement du chemin de fer avance si bien que les compagnies se livrent à une concurrence acharnée, allant jusqu’à offrir des bières à chaque station.

À Londres, tandis que la guerre se poursuit en Afrique du Sud, des Zoulous donnent une démonstration de leurs coutumes, dont le lancer de sagaie, «exécuté avec une adresse merveilleuse», précise la Julie. «Merveilleuse», ce n’est peut-être pas le terme qu’aurait choisi le prince impérial Louis Napoléon Bonaparte (fils de Napoléon III), dont la dépouille est attendue en Angleterre: il a été tué le 1er juin de dix-sept coups de sagaie, alors qu’il se battait contre les Zoulous dans les rangs de l’armée anglaise.

À Lausanne, le congrès des instituteurs romands parvient à la conclusion qu’il est «dangereux pour l’enfant de l’astreindre à un travail intellectuel régulier avant l’âge de 17 ans». Du coup, on préconise de réduire les devoirs à domicile au strict minimum. Ah, c’était le bon temps!

Créé: 11.07.2019, 08h02

Articles en relation

«Genève en 1850» continue au Musée d'art et d'histoire

Exposition Nouvelles dates et nouveau lieu pour cette expérience extraordinaire de réalité virtuelle. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Elections: le PLR impute sa défaite à Maudet
Plus...