L’évacuation d’un locataire âgé et malade est dénoncée

Le LignonL’Asloca estime que le cas est illustratif de l’attitude de certains propriétaires.

Christian Dandrès, avocat de l’Association de défense des locataires (Asloca).

Christian Dandrès, avocat de l’Association de défense des locataires (Asloca). Image: CHRISTIAN BONZON/ARCHIVES

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

L’homme est âgé de 78 ans et vivait dans un trois-pièces au Lignon. Vivait car, jeudi 4 juillet, l’ordre d’évacuation est tombé. Ce locataire n’avait certes pas fait tout juste et n’allait plus chercher ses courriers recommandés. Mais son comportement était lié, depuis l’été 2018, à des problèmes psychiques, dont le propriétaire n’a jamais tenu compte.

«Il est inqualifiable de faire subir cela à une personne âgée et malade, déplore Christian Dandrès, avocat de l’Association de défense des locataires (Asloca). Ni le tribunal ni la régie ne sont en cause, mais le propriétaire, dont le seul but était de libérer un appartement pour le rénover puis le relouer plus cher.»

Intervention de dernière minute

C’est par l’Association des locataires du Lignon que l’Asloca (dont l’association est membre) a été avertie. «Nous n’avons pu intervenir qu’à la toute dernière minute et éviter que cette personne se retrouve face à des huissiers venus la déloger», poursuit Christian Dandrès.

L’ancien locataire loge en effet aujourd’hui à l’hôtel en attendant que son nouvel appartement avec encadrement médical soit disponible. L’avocat salue du reste le travail réalisé par le Service de la cohésion sociale de Vernier, qui a pris en charge le septuagénaire.

Délai refusé

Sachant que le nouvel appartement ne sera pas libre avant la fin du mois de juillet, l’Asloca avait sollicité un délai. «L’unique réponse du propriétaire a été l’ordre d’évacuation, conclut Christian Dandrès. C’est lamentable!»

Créé: 10.07.2019, 16h29

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.