L’application Geovelo va soigner ses menus bobos

GenèveL’outil de guidage tente de réparer ses failles et en appelle à ses usagers.

L’application propose des variantes pour parvenir à bon port.

L’application propose des variantes pour parvenir à bon port. Image: STEEVE IUNCKER-GOMEZ

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Testé, mais pas forcément approuvé. Tel était en substance le verdict au sujet du nouvel outil de guidage pour cycliste Geovelo, lancé en juin par le Grand Genève et mis à l’épreuve par nos soins dans notre édition du 2 août. Les auteurs de l’application réagissent et s’expliquent.

Pour rappel, nous avions testé un parcours allant de la rue des Rois à la plage des Eaux-Vives, que Geovelo ne connaissait pas. À ce titre, l’application dit avoir contacté le mandataire externe auquel elle a recours, «afin d’améliorer la pertinence de ses résultats». Apparemment en vain puisque ladite plage n’est toujours pas recensée. Quant à Baby-Plage, que nous avions demandée par défaut, elle reste située par le calculateur à la mauvaise extrémité du quai Gustave-Ador…

L’un des itinéraires proposés nous propulsait dans une rue en sens interdit puis nous faisait rebrousser chemin pour poursuivre sur une autre rue. Un couac, explique Geovelo, dû à une cartographie incomplète des trottoirs sur OpenStreetMap, le service libre et collaboratif que Geovelo utilise. L’application l’a rectifié pour le site concerné, mais «des détours analogues peuvent encore se produire à d’autres endroits sur le territoire genevois», avertit Geovelo, qui promet qu’une «solution générale sera envisagée».

Enfin, un trajet proposé empruntait une section des Rues-Basses interdite aux vélos (rues du Marché et de la Croix-d’Or). Ce n’est plus le cas, comme on l’a vérifié. Un défaut temporaire du calculateur a été rectifié, mais des «tronçons piétonniers stratégiques continuent d’être proposés sans mention particulière de la nécessité de descendre de vélo» – point qui «sera perfectionné ultérieurement», écrit le développeur.

Geovelo invite ses utilisateurs à observer et respecter la signalisation, quoi que propose son outil. Celui-ci est en «phase initiale d’amélioration», notamment grâce aux retours des usagers. Message reçu! En ajoutant que l’application, bien que perfectible, a aussi ses atouts, comme celui de faire découvrir de nouveaux itinéraires.

Créé: 16.08.2019, 07h06

Articles en relation

On a essayé la nouvelle application pour cyclistes

Déplacements Le nouvel outil Geovelo propose des trajets dans l’agglomération du Grand Genève. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.